« Affaire » Vincent Lambert : des élus et des médecins demandent à la CEDH de statuer vite

« Affaire » Vincent Lambert : des élus et des médecins demandent à la CEDH de statuer vite

05.09.2014

Un collectif d’élus et de personnalités qualifiées signe avec le neveu de Vincent Lambert, François Lambert, sa demi-sœur, Marie-Geneviève, et sa sœur une tribune publiée dans le journal « le Monde »qui fait part de leurs inquiétudes sur le temps que prend la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour statuer sur le sort de l’ancien infirmier psychiatrique, en état végétatif chronique à la suite d’un accident de moto en 2008.

La CEDH a été saisie par les parents de Vincent Lambert d’une demande de suspension de la décision du Conseil d’État, rendue le lendemain, le 24 juin, qui jugeait légitime la décision médicale prise par l’équipe du Dr Kariger* d’arrêter ses traitements, au risque de tomber dans l’acharnement thérapeutique. La CEDH avait demandé aux autorités françaises de maintenir en vie le patient, le temps d’examiner la recevabilité de cette requête et le fond de l’affaire. Mais sans préciser de délai.

Ultimatum

« Rien ne peut nous amener à penser que cette procédure contredira notre plus haute instance juridictionnelle. Mais sa durée nous inquiète », lit-on dans cette tribune, signée par des personnalités majoritairement de gauche (entre autres noms, Gérard Bapt, Bernard Kouchner, Daniel Cohn-Bendit, Marie-Noëlle Lienemann, Jean-Louis Touraine, Catherine Tasca, Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, Annie David, Michel Rocard, ou encore à l’UMP Bérengère Poletti) et les médecins Claude Grange (hôpital de Houdan), Michel Cymes, le Pr François Blanchard, président de l’Association francophone des droits de l’homme âgé, le Dr Bernard Devalois (Soins palliatifs, Pontoise), le Dr Jan Bernhæim (Coma Science Groupe, Liège), le Dr Bernard Senet.

Les parties et le gouvernement français avaient jusqu’au 2 septembre pour livrer leurs observations à la CEDH. Si elle juge recevable leur requête, « les requérants auront trois mois pour saisir la grande chambre de la Cour à l’issue du procès. Cela aboutirait à un nouveau procès, plus lourd encore à mettre en place. Et donc plus long », déplorent les signataires. « Cette affaire dure depuis mai 2013. C’est trop long pour tout le monde. Il est inconcevable qu’elle puisse durer jusqu’en 2015 », poursuivent-ils. « Chaque jour qui passe est une violation des droits de Vincent Lambert aux termes des articles 3 (traitements dégradants) et 8 (dignité, droit à l’autodétermination) de la Convention, que la France s’est expressément engagée à respecter et surtout à faire respecter », ajoutent-ils.

Les signataires demandent à la France de donner un ultimatum à la CEDH, « et s’il n’est pas respecté, d’autoriser l’équipe médicale du CHU de Reims à arrêter les traitements de Vincent Lambert, dans le respect de sa dignité, du droit interne et du droit international ».

L’autre camp dans « le Figaro »

Ce même jour paraît sur le site du « Figaro » une tribune écrite par Anne Lambert, la sœur de Vincent, et son demi-frère, David Philippon, pour réclamer « de vrais soins » et dénoncer « des manœuvres pour l’euthanasier ». Préférant au terme « état végétatif », celui d’« état d’éveil sans réponse », souhaitant « témoigner de la volonté de vivre de leur frère », ils demandent que Vincent Lambert « bénéficie d’un projet de vie et de soins appropriés à son état ».

* Le Dr Kariger n’est plus le médecin de Vincent Lambert depuis le 1er septembre. Voir notre édition du lundi 8 septembre.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
06.09.2014 à 10h07

« Cet acharnement judiciaire est consternant de la part de ceux qui prétendent aimer Vincent. A quand la paix pour lui ? Médecin »

Répondre
 
05.09.2014 à 21h47

« L'état d'éveil à réponse limitée du patient est cependant présent et a justifié jusqu'à ce jour la poursuite de soins à un patient vivant et réactif par éclipses à ses très proches; »

Répondre
 
08.09.2014 à 23h24

« J'ai été médecin chef de service d'un service de soins de suite neurologique et je connais l'amour que continuent à porter à ses patients leurs plus proches et en particulier son père et bien sûr sa Lire la suite

Répondre
 
05.09.2014 à 18h51

« La tribune de AL et DP est une inacceptable invective contre le Dr Kariger. On s'étonne que le Figaro l'ait publiée sans évoquer le droit de réponse. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Risques psychosociaux : les internes jugeront sur pièces le plan Touraine...  et lancent une enquête

internes

Le plan d'action pour améliorer la qualité de vie au travail des médecins et des soignants hospitaliers, présenté lundi dernier par Marisol... Commenter

La Guadeloupe inaugure un dispositif d'échocardiographie à distance, une première

Télé-échocardiographie d'île à île

Au CHU de Pointe-à-Pitre, les cardiologues ont le bras long, très long, suffisamment long pour traverser les 30 km de mer qui les séparent... 3

Le Dr Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Cahuzac

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à Paris à trois ans de prison... 10

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter