Très faible inflation : les économies 2015 promises par le gouvernement impossibles à réaliser

Très faible inflation : les économies 2015 promises par le gouvernement impossibles à réaliser

03.09.2014
  • 1409747484540928_IMG_134975_HR.jpg

Le verdict est tombé. Le gouvernement, qui s’était engagé à réaliser 21 milliards d’euros d’économies sur la dépense publique dès 2015 (et 50 milliards d’euros d’ici à 2017 dont 10 milliards d’euros sur l’assurance-maladie), ne devrait pas y parvenir en raison notamment de la très faible inflation.

Anormalement bas, le taux d’inflation en France était de 0,5 % en juillet en glissement annuel et de 0,4 % hors tabac. Soit bien loin du niveau jugé sain, estimé à un peu moins de 2 % par la Banque centrale européenne. « On ne peut pas avoir les mêmes objectifs avec une inflation qui devient très faible », a reconnu, en réponse à une question sur l’objectif de 21 milliards d’économies en 2015, le ministre des Finances Michel Sapin dans un entretien avec l’AFP. « Jusqu’ici, l’habitude était de raisonner en fonction de la croissance. Les textes prévoient une flexibilité en cas de récession ou de croissance durablement très faible, mais là on découvre un autre sujet qui finit par être aussi bouleversant pour les budgets que la faible croissance, c’est la faible inflation », poursuit-il.

Évolution naturelle des dépenses

Par exemple, geler les salaires de la fonction publique ou les pensions de retraites rapporte d’autant plus à l’État que l’inflation est forte, puisque ces versements sont indexés sur elle. Lorsque le gouvernement parle d’économies, il s’agit d’économies par rapport à l’évolution naturelle des dépenses qui gonflent mécaniquement d’année en année en raison de divers facteurs, comme les augmentations de salaires à l’ancienneté, mais aussi la prise en compte de l’inflation. Moins d’inflation, c’est donc moins d’économies, fait valoir Michel Sapin.

Le président UMP de la commission des finances, Gilles Carrez, a de son côté évoqué sur BFM Business une « manipulation » du gouvernement socialiste. « Tous les prétextes sont bons, ces économies, ils ne veulent pas les faire », a-t-il ajouté.

C. D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
04.09.2014 à 09h10

« Et les 50 milliards versés aux plus riches en échange de rien, on pourrait revenir dessus ? La France en 2013 c'est :
+30% de dividendes
+25% pour les salaires des patrons du CAC40
+15% de millionna Lire la suite

Répondre
 
04.09.2014 à 15h23

« Qui achète ?
Les riches et les vieux ! Surtout les vieux riches…
Quand les riches ont faim, les pauvres sont déjà morts (proverbe chinois). »

Répondre
 
05.09.2014 à 16h54

« Où commence la richesse ? sont-ce les 10 % les plus aisés de notre société ? c'est ce que répond l'INSEE (#7500 euros mensuels nets pour une famille de 5 personnes). Dans nos pays on est toujours le Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 57

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter