Spécialités : le choix d’une vie commence aujourd’hui pour près de 8 000 nouveaux internes

Spécialités : le choix d’une vie commence aujourd’hui pour près de 8 000 nouveaux internes

02.09.2014
  • ECN

7 915 candidats des dernières épreuves classantes nationales (ECN) ont commencé ce mardi matin à opter pour leur future spécialité et leur ville d’affectation. La procédure informatisée du choix des postes d’internat va se poursuivre jusqu’au mardi 23 septembre. Chaque jour, environ 500 étudiants formuleront leur vœu (une spécialité, une ville) en fonction de leur rang de classement.

La major des ECN 2014, Juliette Hugo, a ouvert le bal en retenant « ophtalmologie » à Marseille. Dans la matinée, la 25e des ECN a choisi la médecine générale à Bordeaux. Un choix applaudi sur les réseaux sociaux par le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG).

snjmg.png

La radiologie et l’anesthésie en bonne place

Selon le Centre national de gestion (CNG), qui supervise la procédure, 5 spécialités ont été particulièrement plébiscitées par les futurs médecins lors de la procédure de préchoix : la radiologie (prise 47 fois sur les 500 premiers choix), l’anesthésie-réanimation (51), la médecine interne (32), l’ophtalmologie (46) et la neurologie (26). Le CNG remarque que le choix de la région de formation des 100 étudiants les mieux classés se porte prioritairement sur l’Ile-de-France, Lyon, Bordeaux et Lille.

Exactement 8 190 postes ont été proposés aux internes à l’occasion de cette rentrée universitaire*.

Cellule téléphonique

La procédure se déroule jusqu’à présent sans rencontrer de problème technique. Le CNG a mis en place avec les associations d’étudiants et d’internes une cellule téléphonique pour répondre aux questions des carabins. « Beaucoup s’interrogent sur le choix de leur ville, surtout ceux qui ont opté pour une spécialité chirurgicale et qui veulent connaître les capacités de post-internat (clinicat, assistanat) pour être sûrs de pouvoir aller au bout de leur cursus », explique François-Antoine Casciani, vice-président de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), en charge des problématiques professionnelles.

Cette année, 275 candidats des ECN ont été autorisés à redoubler par les commissions de dérogation qui siègent dans les facultés. Ils ne participeront donc pas à la procédure de choix de poste et tenteront à nouveau leur chance aux ECN avec le statut d’auditeur libre, l’an prochain, avec le secret espoir de décrocher un meilleur classement... et la spécialité de leurs rêves.

* Médecine générale (3 860), spécialités médicales (1 692), spécialités chirurgicales (696), psychiatrie (529), anesthésie-réanimation (435), pédiatrie (323), gynécologie-obstétrique (214), médecine du travail (177) biologie médicale (120), santé publique (96) et gynécologie médicale (48).

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
04.09.2014 à 21h20

« Les tendances diffèrent finalement, d'un pays à un autre ! »

Répondre
 
02.09.2014 à 23h09

« Demande de redoublement possible si les résultats de l'ecn sont totalement non-concordant avec les notes habituelles + examens blancs de l'année, puis examen des requêtes par une commission administ Lire la suite

Répondre
 
02.09.2014 à 21h36

« Je ne savais pas qu'il était possible de redoubler ; sur quels motifs ? Maladie ? Accident ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 8

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter