L’OMS en faveur d’une interdiction de la cigarette électronique en milieu public fermé

L’OMS en faveur d’une interdiction de la cigarette électronique en milieu public fermé

27.08.2014
  • 1409144083539423_IMG_134583_HR.jpg

Dans un rapport publié mardi, l’Organisation mondiale de la santé a rappelé qu’elle considère que la cigarette électronique représente à la fois une promesse et une menace pour la lutte contre le tabac. L’OMS estime qu’il faut empêcher la promotion de la cigarette électronique auprès des jeunes et des non-fumeurs, et interdire les allégations de santé non prouvée à son sujet. « La cigarette électronique est souvent présentée par les fabricants comme une aide pour arrêter de fumer, ou comme une alternative saine au tabac », estime l’OMS qui souhaite de nouvelles études et un effort de régulation. Plus précisément, les auteurs du rapport estiment qu’il faut interdire l’utilisation en milieu public fermé : « Il existe des preuves que les vapeurs de cigarette électroniques augmentent la concentration dans l’air de plusieurs toxiques, de la nicotine et de microparticules », explique l’OMS.

La cigarette électronique n’est pas en odeur de sainteté

Enfin le rapport souhaite également l’interdiction des liquides de cigarette électronique parfumés, tant qu’il n’est pas prouvé que ces parfums ne rendent pas ces produits plus attractifs auprès des jeunes, chez qui la cigarette électronique peut servir de porte d’entrée vers le tabagisme. En France, la vente de cigarettes électroniques aux mineurs est interdite depuis une modification de l’article L3511-2-1 du code de la santé publique du 17 mars 2014.

Ce rapport doit nourrir les discussions de la sixième session de la Conférence des Parties (COP) à la Convention cadre de l’OMS pour la lutte antitabac de qui se tiendra du 13 au 18 octobre à Moscou.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
29.08.2014 à 10h26

« Jusqu'à preuve du contraire, la cigarette à vapeur est un produit de sevrage, et non d'initiation pour les mineurs. Il est donc normal de ne pas autoriser la vente aux mineurs. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Temps de travail non respecté : les internes de Marseille mettent en demeure l'AP-HM

aphm

Le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) a sommé, ce lundi 16 janvier, l'Assistance publique-Hôpitaux de... 4

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 36

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter