Temps de travail des internes : l’ISNI désespère du ministère

Temps de travail des internes : l’ISNI désespère du ministère

31.07.2014
  • 1406805026538953_IMG_134403_HR.jpg

Au terme de 4 mois de discussion – et alors qu’une nouvelle réunion est programmée le 17 septempre –, l’Intersyndicat national des internes (ISNI) ne voit pas d’issue satisfaisante au chantier de la révision de leur temps de travail.

Alors que la France a été mise en demeure par l’Europe à la fin du mois de mars de se conformer au droit européen en la matière, l’ISNI estime que le compte (48 heures de travail hebdomadaire, respect du repos de sécurité) n’y est toujours pas dans les propositions qui lui sont faites par le ministère de la Santé. « Marisol Touraine a décidé de ne tenir compte ni des propositions des internes, ni du droit européen », dénonce l’organisation.

Un double « déni »

Pour l’ISNI, le bât blesse notamment quand les pouvoirs publics « ne comptabilisent pas comme temps de travail toutes les obligations de service des internes » ou quand ils « ne prennent pas en compte le statut des astreintes des internes dont aucun décompte précis ne peut être effectué ». Le syndicat évoque « un déni de justice sociale » mais également « un déni de démocratie », indiquant que la pétition qu’il a lancée sur le sujet il y a un peu plus d’un mois avec les internes de pharmacie et de biologie médicale (FNSIP-BM), d’odontologie (SNIO) et les jeunes généralistes (SNJMG) a rassemblé à ce jour « 7 122 signataires ».

K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
Hervé M Médecin ou Interne 02.08.2014 à 10h55

« Bravo pour cette belle lucidité !
Manipulation, mensonges , et même hypnose (qui n'est pas ce qu’on croit)...Tout est bon pour berner et assujettir les médecins !
Du coup il faut commencer très tô Lire la suite

Répondre
 
02.08.2014 à 12h22

« Bravo pour cette initiative et enfin...quand je pense que nous , ex- internes d'avant instauration du repos compensateur ... faisions des journées de 32 heures avec gardes et sans repos .. des semai Lire la suite

Répondre
 
01.08.2014 à 20h25

« "Çà c'est ben vrai, mais les "mères Denis vont pas être contentes", tu leur enlève " le jouet BONUX" dans l'Aquarium ! »

Répondre
 
01.08.2014 à 11h27

« Ne pas se faire bafouer, humilier, au début de notre carrière de médecin c'est important. Les professionnels de santé ne sont pas des paillassons sur lesquels les hommes politiques incapables de gér Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter