Le vrai du faux - Idées reçues de l'été - « Le rosé fait plus mal à la tête que le rouge »

Le vrai du faux - Idées reçues de l'été« Le rosé fait plus mal à la tête que le rouge »

31.07.2014

Cliché, recette de grand-mère ou lieu commun, « le Quotidien », avec l’aide de quelques experts, s’attaque aux idées reçues en matière de santé et de bien-être estival.

  • vin rosé

C’est le vin de l’été par excellence, qui coule frais ou glacé au bord des piscines et qui arrose les réunions barbecues au soleil. Mais il pâtit d’une réputation aussi sévère que tenace : le rosé assénerait un méchant mal de crâne, ne serait-ce qu’après un ou deux verres chez certains buveurs, parfois juste après consommation, parfois le lendemain au réveil. Bonjour la migraine au rosé !

En cause, le caractère supposé trafiqué de ce breuvage fruité et désaltérant, que d’aucuns imaginent dans sa nature même, qui serait le fruit d’un assemblage de vins blancs et de vins rouges. Une idée reçue, contraire à la réalité de son élaboration, le rosé étant tiré de raisin blanc ou de raisin noir à jus blanc selon des méthodes de presse ou de maturation particulières – la réglementation française interdit d’ailleurs de trafiquer blanc et rouge pour donner du rosé.

Mais ce sont souvent les sulfites du rosé qui sont incriminées. Dans le processus de vinification, la fermentation alcoolique libère du soufre, une substance reconnue depuis l’époque romaine comme un conservateur, pour empêcher l’oxydation du vin. Le rosé ne contenant pas les tanins, antioxydants présents dans le rouge, les vignerons compenseraient par des apports en sulfates pour assurer la conservation de leur produit. Et voilà pourquoi vous avez une barre au réveil.

epidemio1.jpg

Il n’existe pas d’enquête spécifique sur le rosé, mais des publications sur l’allergie au vin. Selon une étude réalisée sur 4 000 personnes de 20 à 70 ans et publiée par le Deutsches Arzteblatt international (juillet 2012), elle toucherait 8,9 % des femmes et 5,2 % des hommes.

En 2010, une étude danoise a conclu que 8 % des habitants de la planète présentent les symptômes du rhume lorsqu’ils boivent du vin.

expert1.jpg

Pr Antoine Magnan (CHRU de Nantes)

« L’intolérance aux sulfites n’est pas une allergie car il s’agit d’une réaction inflammatoire non spécifique, liée à l’activation de l’immunité innée suite à l’exposition des cellules aux sulfites et l’on peut la provoquer par un test en double aveugle en faisant ingérer des sulfites.

La liste des aliments et des boissons qui contiennent ces sulfites est longue, mais ils sont surtout retrouvés dans les vins et ils sont présents en quantité plus importante dans les rosés et les blancs que dans les rouges. Les concentrations autorisées sont limitées à 160 mg/L pour les vins rouges et 210 mg/L pour les rosés et les blancs. Et c’est sans doute dans ce différentiel qu’il faut trouver l’ explication de la mauvaise réputation des rosés.

Cela dit, les vins bios contiennent moins de sulfites. En règle général, les bons vins, quelle que soit leur couleur, seront moins toxiques. Les céphalées ne sont pas les maux décrits ; les personnes asthmatiques sont plus sensibles aux sulfites : 5% d’entre elles présentent une difficulté à respirer après consommation et d’autres symptômes sont rapportés – écoulement du nez, éternuements, démangeaisons, voire urticaire ou douleurs abdominales. »

Christian Delahaye
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
01.08.2014 à 19h49

« "Bon comment se soigner avec du vin (rose rouge blanc,avec des bulles et sans des bulles, sans avoir la gueule de bois"
Réponse ? »

Répondre
 
01.08.2014 à 13h29

« Je pensais que le soufre était ajouté dans le vin pour ses vertus antiseptiques, et pour ses capacités antioxydantes évitant la madérisation précoce...
Nous sommes sauvés : le CO2 fait très bien ce Lire la suite

Répondre
 
01.08.2014 à 12h44

« N'y-a-t-il pas surtout le fait que le rosé (comme le blanc) ne contiennent pas ou peu de tanins et que l'alcool passe de ce fait plus rapidement dans le sang, surtout si ce vin est consommé à jeun ( Lire la suite

Répondre
 
01.08.2014 à 08h57

« Il y a peut-être que le rosé jouit d'une réputation (usurpée) d'être plus "léger" et donc plus facile à boire que le rouge et que la dose d'alcool absorbée est alors bien souvent supérieure... Pour Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 3

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 10

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter