Après trois années de labeur, Juliette Hugo, major des ECN, peut prendre des vacances

Après trois années de labeur, Juliette Hugo, major des ECN, peut prendre des vacances

31.07.2014
  • 1406811736538752_IMG_134389_HR.jpg

« Je voulais terminer dans les 500 premières places pour avoir la spécialité et la ville de mon choix et sabrer le champagne. » Après trois années de travail forcené, Juliette Hugo peut souffler. A 23 ans, la brillante étudiante marseillaise est arrivée major des épreuves classantes nationales (ECN) 2014. Juliette Hugo a obtenu 840,20 points sur 1 000. Ses notes vont de 72 à 94 sur 100 selon les dossiers.

Ce résultat ne doit rien au hasard. La jeune femme a décroché en 2008 à Toulon son bac S, mention « très bien », avant de devenir l’année suivante major de P1 à Marseille (sur plus de 2 000 étudiants).La Phocéenne avait des ambitions pour ces ECN « mais un accident peut toujours arriver ».

Le salaire du labeur

Le travail de fond régulier entamé dès la 4e année et l’organisation rigoureuse de l’étudiante ont payé. « J’ai énormément travaillé, reconnaît Juliette Hugo. J’ai essayé très tôt de comprendre tous mes cours pour être au clair dans ma tête et pour ingurgiter un maximum de choses. » Une conf’ par semaine en 4e année (dossier clinique proposé par des prépas privées), 2 à 3 par semaine en 5e et 6e années, des sous colles avec les amis... « La dernière année, j’ai eu de grosses journées de révisions, explique la jeune Marseillaise. Je n’ai pas pris de congés. Je n’ai fait que relire mes cours. J’ai fait des fiches sur tous mes cours. Et 6 dossiers sur 10, je les avais révisés la semaine précédente. » Au travail de 8 h 30 jusqu’à ou 20 h. Et un peu de sport pour se vider la tête. « J’allais courir tous les jours. »

La médecine, pas une évidence

La médecine n’a pas été tout de suite une évidence pour Juliette. « J’étais attirée par les matières scientifiques, je voulais un métier humain et utile, mais je me suis lancée dans ces études sans trop savoir si la médecine allait me plaire. » C’est seulement en 4e année, après les premiers stages à l’hôpital en tant qu’externe que Juliette a compris qu’elle avait fait le bon choix.

Juliette aura le privilège à la rentrée de choisir la première sa spécialité d’internat. Ce sera ophtalmologie à Marseille. « Je n’ai jamais vraiment envisagé autre chose sérieusement, je voulais déjà faire ophtalmo au collège sans trop savoir pourquoi ! Au départ, je voulais bouger mais à Marseille, j’ai le soleil, la mer et la famille. » Comme beaucoup de jeunes médecins de sa génération, elle aimerait avoir une activité mixte, en clinique et en cabinet libéral et faire de la recherche.

Après cette longue période de travail intensif, Juliette Hugo va pleinement profiter de ses vacances, faire de la voile et de la plongée... avant de plonger dans un autre grand bain, celui de l’internat.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 47 Commentaires
 
04.09.2014 à 02h08

« Juliette va sûrement faire comme la majorité des internes d'ophtalmo : faire un clinicat de 2 ans après les 5 années d'internat afin d'accéder au secteur 2 (en espérant que cela existe encore d'ici Lire la suite

Répondre
 
05.08.2014 à 08h38

« La médecine est une science humaine, l'auriez-vous oublié ? (voir Le Généraliste n° 2578, p. 3).
En ne sélectionnant que des candidats ultra-performants en sciences exactes et nuls en sciences huma Lire la suite

Répondre
 
05.08.2014 à 11h45

« Sauf que labourer est plus simple que de penser à toutes les possibilités diagnostiques et évolutives devant un malade. L'évaluation avec dossier clinique de l'ENC n'a de plus rien à voir avec l'éva Lire la suite

Répondre
 
06.08.2014 à 11h48

« Evaluer sur les aptitudes en sciences humaines est difficile mais nécessaire tant que l'on n'aura pas remis un premier filtre sélectif au bac en ne le donnant pas à des jeunes qui n'auront aucune ch Lire la suite

Répondre
 
04.08.2014 à 14h59

« Bravo à elle. Qu'elle n'écoute pas les commentaires de tous les aigris/frustrés qui sévissent dans ces colonnes. Le concours reste ultra sélectif et les connaissances non acquises à ce niveau par de Lire la suite

Répondre
 
03.08.2014 à 22h45

« Bel effort et belle réussite. Le travail paye toujours ! Les études de Médecine ne sont pas difficiles (même si l'ECN l'est), c'est après que ça se complique, et je doute que les conférences privée Lire la suite

Répondre
 
04.08.2014 à 15h01

« Rien ne prépare mais avoir un bon bagage initial aide énormément. Les lacunes des étudiants "fumistes" ne se rattraperont pas par la suite car pendant l'internat on peaufine plutôt la pratique, l'ac Lire la suite

Répondre
 
02.08.2014 à 20h39

« Il est fâcheux de confondre sélection et formation ... »

Répondre
 
04.08.2014 à 15h04

« Sans ce concours les étudiants font trop souvent le minimum pour valider les examens de la faculté qui ne sont pas bien difficiles il faut avouer... donc oui les personnes se préparant pour le conco Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Enquête Ifop pour « le Quotidien »Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins

Enquête Ifop pour « le Quotidien » - Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins-0

Bien moins enclins à l’abstention que l’ensemble des Français, les médecins libéraux s’avèrent polarisés par la droite de François Fillon... 40

Hypercholestérolémie : la HAS recommande d'utiliser l'outil SCORE en prévention primaire entre 40 et 65 ans

CHOLESTEROL

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie aujourd'hui 3 fiches mémo « afin de guider les professionnels de santé sur la manière d'appréhender... 4

Au congrès de la médecine générale, une pétition pour un DES à 4 ans !

Le collège de la médecine générale a lancé une pétition pour porter le diplôme d'études spécialisées (DES) de trois à quatre ans. L'annonce... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter