Quand les neurosciences mesurent la satisfaction des téléspectateurs

Quand les neurosciences mesurent la satisfaction des téléspectateurs

30.07.2014
  • 1406733123538912_IMG_134394_HR.jpg

Selon Jacek Dmochowski du City College de New York, et ses collègues, l’observation de l’activité neuronale de quelques personnes face à un spot publicitaire permettrait de prédire la réaction du grand public face au même spot.

Selon leur étude parue dans « Nature Publication », ils ont réalisé des IRM fonctionnelles et des électroencéphalogrammes sur 16 volontaires âgés de 19 à 32 ans pendant qu’ils regardaient un épisode de la série « The Walking Dead », ainsi qu’une série de spots publicitaires diffusés lors du Super Bowl, la finale de football américain. Dans cet ensemble de programmes, les auteurs ont repéré 190 scènes clés, d’une durée comprise entre 1,4 et 300 secondes au cours desquelles ils ont plus particulièrement scruté les réactions des sujets.

Twitter en accord avec l’IRM

Les enregistrements ont permis au scientifique d’estimer le niveau d’intérêt montré par les volontaires, à l’aide du niveau d’oxygénation du sang au sein des cortex visuel et auditif. Ces niveaux d’intérêt étaient identiques à l’indice de satisfaction mesuré par Twitter sur ces mêmes programmes : plus le programme était apprécié, plus les niveaux d’oxygénation étaient importants.

Cette expérimentation a été l’occasion de découvrir que l’appréciation d’un programme télévisé, qu’il s’agisse d’une publicité ou d’une fiction, se manifeste de la même manière. « Notre cerveau réagit de façon stéréotypée aux stimuli que nous percevons comme favorables », estiment les auteurs. Si les chercheurs se sont servis de programmes télévisés pour prouver cette hypothèse, c’est qu’il s’agissait d’un moyen pratique pour explorer le lien entre activité neurale et réponse comportementale perceptible grâce à la popularité de ces programmes sur les réseaux sociaux.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
30.07.2014 à 18h57

« "Depuis + de 20 ans certains programmes fabriquent une génération de jeunes ignares et dépendants"ex"stars academy et j'en passe.......
Alors je vous dis pas celles qui arrivent "de sérieux sérial Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

Parité dans les Ordres : une ordonnance précise la posologie, un défi pour le CNOM

ordre

Une ordonnance publiée ce 17 février au « Journal officiel » précise les dispositions législatives adoptées depuis un peu plus deux ans,... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter