Les médicaments ne sont « ni des bonbons ni des petits pois », s’alarme la CSMF

Les médicaments ne sont « ni des bonbons ni des petits pois », s’alarme la CSMF

29.07.2014
  • 1406643957538835_IMG_134374_HR.jpg

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) n’est pas franchement d’accord avec la recommandation de l’Inspection générale des finances (IGF) d’ouvrir à la concurrence la vente des médicaments dont la prescription est facultative et des médicaments non remboursables. Un projet« inacceptable car (mettant) en danger la santé des patients » : tel est le verdict de la CSMF.

Sécurité, expertise, coût

Pour le syndicat, « la sécurité de délivrance des médicaments (...) et leurs traçabilités ne peuvent être garanties que dans le cadre de la délivrance officinale ». « Seul le pharmacien, notamment grâce au dossier pharmaceutique, peut éviter des interactions médicamenteuses dangereuses pour les patients, explique la CSMF. Cette sécurité sera impossible à garantir dans les supermarchés qui banaliseront les médicaments parmi les autres produits de consommation courante. Or, il ne s’agit ni de bonbons, ni de petits pois. »

Deuxième argument  « la banalisation de la distribution du médicament est une mauvaise réponse » dans la mesure où « à chaque symptôme ne correspond pas un médicament et il appartient au seul médecin, à partir du diagnostic qu’il établit et de l’état de santé qu’il constate, de décider s’il y a lieu ou non de déclencher une prescription ».

Cerise sur le gâteau : « Ce n’est pas au moment où l’on cherche à maîtriser les dépenses de santé en encourageant les médecins dans l’efficience des prescriptions qu’il serait opportun de pousser les patients vers l’automédication alors que les interactions médicamenteuses représentent un coût élevé pour la société. »

Autant de raisons qui poussent la CSMF à demander au gouvernement « d’écarter les recommandations absurdes de l’IGF ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 24 Commentaires
 
31.07.2014 à 02h26

« En tant que pharmacien, je connais mal la CSMF mais j'applaudis sa position et surtout le fait qu'il la fasse entendre !
Enfin de la solidarité entre les professions réglementées, bouc émissaires d' Lire la suite

Répondre
 
31.07.2014 à 10h07

« Leclerc était reçu à Matignon le lendemain de l'annonce de Montebourg ; qu'a-t-il offert en échange du droit de vendre des médicaments ? »

Répondre
 
30.07.2014 à 19h05

« Bon vous verrez messieurs et mesdames les "docteurs en pharmacie" !
Une belle pharmacie et 10 boîtes dedans ! Vive la RUSSIE »

Répondre
 
30.07.2014 à 18h53

« Je suis allé à Londres ou les médicaments ains et autres sont en vente libre. Il y a t il plus de problèmes au royaume uni ? Sont-ils plus stupides que nous ?
La raison inavouable de la CSMF est de Lire la suite

Répondre
 
30.07.2014 à 20h27

« Oui, j'avais la notion qu'il y avait davantage de problèmes en GB, beaucoup de suicides au paracétamol notamment. C'est ce que j'ai appris en toxicologie. »

Répondre
 
31.07.2014 à 10h09

« C'est pas toi qui a tenu le stylo pour prescrire du Mediator, moi je n'ai pas le droit de le délivrer sans ordo... »

Répondre
 
30.07.2014 à 16h07

« Il faudrait déjà faire le ménage chez les pharmaciens qui soldent du médicament et profitent de l'ignorance des patients pour leur vendre n'importe quoi... Les écarts de prix constatés des médicamen Lire la suite

Répondre
 
30.07.2014 à 20h30

« Il faut nuancer. Les remises sont accordées en fonction du volume d'achats. A petite pharmacie, petites remises, donc prix plus chers ; idem que pour la différence entre petites surfaces et hyperma Lire la suite

Répondre
 
31.07.2014 à 12h21

« Je partage entièrement votre avis sur le fait que certains pharmaciens ( affairistes ) font plus de mal à la profession que la GMS. Pratiquer des prix low cost sur le médicament OTC ou la parapharma Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 21h34

« Ce n'est pas avec des bonbons et des petits pois que la CSMF tiendra la dragée haute à Leclerc, qui a déjà répondu benoîtement sur Fr. Info que, "mais non, il y aura un espace dédié avec un docteur Lire la suite

Répondre
 
30.07.2014 à 12h13

« Etre Docteur en Pharmacie dans les parapharmacies Leclerc, c'est une chose, mais avoir exercé dans une officine et donc connaitre les spécialités avec leurs pathologies associées, c'est autre chose Lire la suite

Répondre
 
30.07.2014 à 20h33

« Je suis entièrement d'accord, et c'est pour ça que je disais que l'argument de la CSMF était insuffisant. Or les bonbons et les petits pois, Leclerc ne s'est exprimé que sur ça à la radio il me semb Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Accès aux soins : l'Ordre inventorie « les solutions qui marchent » Abonné

maison de santé

Maisons ou pôles de santé, terrains de stage libéraux, groupements de coopération sanitaire attractifs, initiatives en tout genre : nos... 5

Santé, assurance-maladie : Fillon ripoline son projet, ce qu'il faut retenir

fillon

Après le remède de cheval, la méthode douce ? Accusé par ses adversaires de vouloir privatiser la Sécurité sociale, François Fillon a... 2

À la faculté de médecine Saint-Antoine, des vidéos pour sensibiliser les futurs médecins à l'empathie

saint antoine

Mettre en scène les consultations chez un généraliste pour sensibiliser les futurs praticiens à la relation médecin-patient, c'est... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter