Frais de gestion des complémentaires : impossible de s’y retrouver !

Frais de gestion des complémentaires : impossible de s’y retrouver !

28.07.2014
  • 1406561692538756_IMG_134346_HR.jpg

Dans un rapport mis en ligne en juillet, la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) confirme l’extrême difficulté d’analyser et d’apprécier les frais de gestion des complémentaires santé (mutuelles, assurances et institutions de prévoyance), malgré la volonté du gouvernement depuis 2012 d’améliorer la transparence dans ce domaine (et d’établir des comparaisons avec le régime d’assurance-maladie).

Le rapport (sur la situation financière 2013 des complémentaires) présente des résultats (2010, 2011 et 2012) qui s’appuient sur les données fournies par l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et par le Fonds CMU. La troisième partie du document porte sur les frais de gestion.

Selon le rapport, « les réponses très partielles » apportées par les complémentaires « ne permettent pas d’approfondir l’analyse sur les frais de gestion, en particulier de calculer le montant des frais de gestion par bénéficiaires, ni même d’évaluer précisément l’impact des dispositifs - gestion déléguée et CMU-C/ACS - sur les comptes des organismes ». Et il n’est pas possible non plus d’analyser précisément les facteurs qui expliquent les écarts entre organismes (type, taille, poids de l’activité santé, poids relatif des contrats collectifs, dispositifs particuliers), peut-on lire.

Bref, difficile de s’y retrouver dans les frais de gestion même si, assure le rapport, « les systèmes d’information sont en cours d’adaptation » pour la collecte de ces nouvelles données.

Les institutions de prévoyance s’en sortent mieux

Pour autant, la DREES a constaté des « charges de gestion très variables » selon le type d’organisme en 2012. « Le ratio (charges de gestion/prestations en santé) est en moyenne plus faible pour les institutions de prévoyance et plus élevé pour les sociétés d’assurance, les mutuelles étant dans une situation intermédiaire, lit-on. Il s’établit en 2012 à 16,1 % pour les institutions de prévoyance, 22,8 % pour les mutuelles et à 29,5 % pour les sociétés d’assurance ».

Mais là encore, la DREES affiche les limites de l’exercice. « Il est impossible d’évaluer de façon fiable quel est le coût de gestion par acte et par décompte et encore moins de décomposer ce coût en fonction du mode de transmission : flux électronique ou envoi papier ».

En matière de frais de gestion des complémentaires, sujet sensible, le chemin vers la transparence est encore très long.

C.D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
02.08.2014 à 15h28

« Les organismes relevant du code de la mutualité ne sont que l’une des trois natures des organismes assurant une complémentaire santé. Le terme “mutuelle” n’est pas un synonyme de complémentaire sant Lire la suite

Répondre
 
Elle et Vire Médecin ou Interne 30.07.2014 à 19h38

« Je viens d'imprimer cet article et de l'afficher dans ma salle d'attente, les patients vont adorer ! »

Répondre
 
29.07.2014 à 18h46

« Le comble, c'est que certains contrats de mutuelle ne remboursent même pas la totalité du ticket modérateur, par exemple sur le médicament.
Mieux vaudrait faire rembourser a 100% toutes les presta Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 08h13

« Pour y voir encore plus clair il faut lire le livre: Complémentaires santé: le scandale de M BIZZARD, professeur d'économie et spécialiste des systèmes de santé notamment des USA: Par ailleurs un f Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 14h13

« Censés. "Les députés insensés sont censés nous représenter". ;-) »

Répondre
 
29.07.2014 à 07h01

« Courageux le QDM de mettre en ligne cet article. Dénoncer l'opacité des comptes des mutuelles c'est bien. Mais chercher les raisons de cette opacité ou prendre la mesure du lobbying exercé pour diss Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter