Salaires : les médecins bien placés, derrière les notaires et les pharmaciens

Salaires : les médecins bien placés, derrière les notaires et les pharmaciens

23.07.2014
  • pharmacie

Un rapport de l’Inspection générale des Finances (IGF) consacré aux professions réglementées a été dévoilé par bribes dans la presse depuis plusieurs jours. Datées de mars 2013, les 700 pages de ce document ont été examinées par « le Monde » qui divulgue aujourd’hui le palmarès des salaires de 37 professions réglementées.

En tête de ce classement figurent les greffiers des tribunaux de commerce avec plus de 29 000 euros nets mensuels, devant les mandataires et administrateurs judiciaires (près de 26 000 euros) et les notaires (plus de 13 000 euros par mois).

Les métiers du monde de la santé figurent en bonne place. Les pharmaciens (7 671 euros) devancent les médecins spécialistes (7 186 euros), les dentistes (6 912 euros), les généralistes (5 666 euros).

Les plombiers (1 829 euros) figurent dans la queue de ce classement.

Puissante charge contre les « rentes particulières »

À la lumière de ce document, l’attaque menée par le gouvernement contre certaines professions réglementées (pharmaciens, notaires, ambulanciers, huissiers...) prend tout son sens. Le ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg, a présenté il y a deux semaines sa « feuille de route du redressement économique de la France ». Quelques jours plus tard, le secrétaire d’État à la réforme de l’État,Thierry Mandon, déclarait que certaines professions réglementées devaient comprendre qu’elles pouvaient « faire des efforts ».

« Les Échos » ont relevé que le chiffre d’affaires cumulé de ces trente-sept professions représentait 235 milliards d’euros en 2010, leur bénéfice 42 milliards d’euros et leurs effectifs plus de 1 million de salariés.

Du fait du fort niveau de rentabilité de ces métiers (près de 2,5 fois la rentabilité constatée dans le reste de l’économie), le rapport évoque des « rentes particulières » et un revenu qui n’est ni proportionnel au niveau d’études ni justifié par une prise de risques particulière.

L’IGF préconise des réformes ciblées sur certaines professions – notamment, la fin de monopole (les pharmaciens sont notamment visés, les transports sanitaires aussi) ou la modification de la fixation des tarifs (notaires, plombiers, serruriers...). L’IGF est également favorable à la suppression du numerus clausus à l’entrée des formations de santé (pharmaciens, dentistes, kinésithérapeutes, vétérinaires...).

Attaque « démagogique », selon l’UNAPL

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) rejette en bloc ce projet de déréglementation de certaines professions libérales accusées de « capter les revenus des Français ». Il s’agit, selon l’instance présidée par le Dr Michel Chassang, d’une « mesure démagogique préjudiciable aux consommateurs ».

« Le monopole de certaines professions, en particulier les huissiers de justice, les avocats, les greffiers des tribunaux et certaines professions de santé n’est pas responsable du défaut de croissance de notre pays et de la perte de pouvoir d’achat des Français », affirme l’UNAPL.

L’Union ajoute que les professions réglementées sont « une garantie pour les consommateurs » car elles « obéissent à des règles déontologiques, lesquelles d’ailleurs proscrivent le recours à la publicité». Certaines d’entre elles assument des missions de service public, et, lorsqu’elles sont conventionnées, elles « pratiquent des tarifs administrés, excluant la concurrence par le prix que voudrait stimuler la future loi. »

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 94 Commentaires
 
15.08.2014 à 09h58

« On y évoque aussi les plombiers en fin de liste... comme employés ou chef d entreprise ? Parle t on aussi des extra des plombiers/electriciens le week end au noir ... Les moyennes... un médecin gé Lire la suite

Répondre
 
30.07.2014 à 15h13

« Salaire d'un député : 12 870 bruts. Salaire d'un sénateur : 13 340 bruts. »

Répondre
 
29.07.2014 à 10h10

« Les biologistes qui gagnent plus que 9000 net/mois ne sont que très peu nombreux (

Répondre
 
27.07.2014 à 09h21

« Finalement, après avoir été le fossoyeur des médecins, Chassang sera sans doute le fossoyeur des autres professions libérales. Superbe carrière ! Il ne reste plus après la CSMF puis UNAPL qu'à lui c Lire la suite

Répondre
 
26.07.2014 à 14h49

« Quand on échoue partout, il faut bien continuer à trouver des responsables à notre décrépitude !!
Rien d'étonnant donc de la part de Montebourg.
Malheureusement, il oublie tous les rentiers et renti Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter