27 femmes sur 10 000 auraient un cancer de l’utérus non diagnostiqué lors d’un morcellement par cœlioscopie

27 femmes sur 10 000 auraient un cancer de l’utérus non diagnostiqué lors d’un morcellement par cœlioscopie

23.07.2014

Le risque de dissémination de cancers non détectés lors des hystérectomies par morcellement sous cœlioscopie a déjà fait l’objet de plusieurs alertes dont celle de l’Agence française du médicament (ANSM) en mai dernier.

L’étude de Jason Wright et ses collègues de l’école de médecine et de chirurgie de l’université de Columbia, à New York ont tenté d’évaluer la fréquence des cancers non diagnostiqués chez les femmes qui bénéficient d’une hystérectomie non invasive. Pour cela, ils ont exploré la base de donnée Perspective, renseignée par les médecins de 500 hôpitaux américains, majoritairement urbains et situés dans le sud des États-Unis.

Ils y ont recherché des diagnostics de cancers de l’endomètre (toutes histologies confondues) ainsi que les néoplasies dont le potentiel d’évolution était incertain, ainsi que d’autres cancers gynécologiques comme le col de l’utérus. Leurs résultats viennent d’être communiqués dans une lettre adressée au « JAMA ».

Une étude sur 36 000 femmes

Sur les près de 233 000 femmes incluses dans l’étude ayant bénéficié d’une hystérectomie mini invasive entre 2006 et 2012, plus de 36 000 ont fait l’objet d’un morcellement utérin par voie cœlioscopique. Les auteurs ont relevé 99 cas de cancers identifiés après coup.

Cela représente une prévalence de 27 cas de cancers de l’endomètre pour 10 000 femmes opérées. Vingt-six autres tumeurs malignes gynécologiques ont également été trouvées par les auteurs, soit une prévalence de 7/10 000, de même que 39 néoplasies utérines (11/10 000) et 368 cas d’hyperplasie endométriale (101/10 000).

L’âge est un facteur de risque

L’âge avancé était associé avec un plus grand risque de cancer non détecté et d’hyperplasie endométriale : Le risque de tumeur maligne utérine était près de cinq fois plus élevé chez les femmes de 50 à 54 ans que celles de moins de 40 ans, et plus de 19 fois plus élevé chez les femmes de 55 à 59 ans.

Les auteurs précisent que, même s’ils manquent encore de données fiables, il semblerait que les femmes porteuses d’une néoplasie confirmée lors de l’opération soient généralement victimes d’une dissémination de cellules cancéreuses dans la région péritonéale, aboutissant à plusieurs tumeurs détectées lors d’une nouvelle exploration.

La FDA et l’ANSM sur leurs gardes

Ces recherches s’inscrivent dans le cadre de la réévaluation ordonnée par la FDA américaine des risques liés à cette procédure chirurgicale mini invasive, qui fait suite à la mise en garde de l’agence du 17 avril dernier. La FDA avait déconseillé le morcellement par voie cœlioscopique lors d’une hystérectomie ou d’une myomectomie en cas de fibrome utérin.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) lui avait emboîté le pas. Il n’y avait jusqu’à présent que peu de données sur le sujet : des études plus modestes, monocentriques, avançaient des chiffres compris entre 9 et 100 cas pour 10 000.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter