En Chine, la « médecine par le feu » fait polémique

En Chine, la « médecine par le feu » fait polémique

05.07.2014
  • moxibustion

Sur le dos d’un patient enveloppé d’une serviette en tissu, Zhang Fenghao verse une solution alcoolisée, qu’il enflamme ensuite : en Chine beaucoup sont convaincus des bienfaits pour leur santé d’un tel acte radical.

Connue sous le terme de « traitement par le feu », cette méthode en marge de la médecine traditionnelle chinoise est censée pouvoir soigner le stress, les indigestions, les problèmes de fertilité, voire certains cancers. Le fait que cela reste à prouver scientifiquement ne désarçonne pas les défenseurs de cette pratique séculaire, impressionnante à regarder. Et, affirment-ils, la stimulation par la chaleur des points d’acupuncture - une technique appelée moxibustion - a fait ses preuves depuis longtemps.

35 euros pour une heure de traitement

« La thérapie par le feu surpasse à la fois les médecines chinoise et occidentale », s’enthousiasme Zhang Fenghao, qui forme ses étudiants dans un appartement quelque peu délabré de Pékin. Il demande 300 yuans (35 euros) pour une heure de traitement.

Concrètement, le déroulé des soins paraît simple (voir cette vidéo), même si le danger n’est jamais loin : le praticien applique d’abord une pâte à base d’herbes sur le dos de son patient, qu’il recouvre d’une serviette. Il verse ensuite sur le tissu un mélange inflammable composé d’eau et d’alcool à brûler à 95%. « Cette méthode permet à des gens d’éviter de se faire opérer », assure sans sourciller le praticien.

Allongé sur le ventre, le malade, qui se présente sous le nom de Qi Lijun, attend de façon placide la combustion. Quand Zhang approche son briquet allumé, des flammes oranges et bleues commencent à danser au-dessus de sa colonne vertébrale. « Je ressens de la chaleur, pas de la douleur, seulement de la chaleur », décrit-il. « Je pense que c’est efficace ». Âgé de 47 ans, il a subi une hémorragie cérébrale qui a laissé des séquelles sur sa mémoire et sa mobilité.

Une médecine alternative plus abordable

De nombreux Chinois ne peuvent s’offrir des soins coûteux dans un pays où l’assurance maladie reste balbutiante. Cette situation favorise les soins alternatifs. Mme Zhao Jing, 49 ans, souffre de maux de dos chroniques. Elle reconnaît avoir été d’abord réticente à l’idée d’un tel traitement.

« Mais après m’être renseignée de façon approfondie, je n’ai plus peur », confie-t-elle. La méthode repose sur la croyance traditionnelle d’un équilibre nécessaire entre éléments chauds et froids dans le corps humain. « Nous faisons un feu sur le corps pour évacuer le froid à l’intérieur », explique Zhang qui assure compter parmi sa clientèle des diplomates étrangers et des hauts responsables communistes.

Le « traitement par le feu » a ce mois-ci enflammé l’Internet à cause d’une photo, propagée sur les réseaux sociaux chinois, montrant un homme ainsi soigné au niveau de ses testicules. « Monsieur, comment souhaitez-vous la cuisson de votre viande ? », a raillé un blogueur.

Des blessés par brûlure

La presse officielle chinoise a par ailleurs récemment jeté un jour défavorable sur certaines officines gérées par des thérapeutes sans qualification, équipés de matériels de sécurité insuffisants. La prévention contre les brûlures s’y résume parfois à un simple seau d’eau, posé sur le sol.

« Il y a eu des blessures, des patients qui ont eu leur visage ou leur corps brûlé, par non respect des normes de sécurité », admet Zhang Fenghao. Mais « j’ai formé des dizaines de milliers d’étudiants et nous n’avons jamais eu à déplorer un accident ». Puis, tandis qu’il inspecte les flammes qui dévorent le dos d’un de ses patients, il déclame un poème : « Un dragon cracheur de feu est descendu sur Terre, faisant naître une thérapie mystérieuse... » L’air sérieux, il assène enfin : « La médecine a besoin de faire sa révolution. Le traitement par le feu est la solution pour le monde. »

La rédaction (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 16 Commentaires
 
07.07.2014 à 15h12

« En France, il est à rappeler que LA MEDECINE doit être pratiquée par LES MEDECINS ayant les diplômes validés par les instances officielles. C'est à l'Ordre des Médecins de faire son travail, notamme Lire la suite

Répondre
 
06.07.2014 à 02h10

« En même temps, en France, la sécu rembourse bien l'homéopathie dont aucune étude sérieuse n'a jamais prouvé le moindre effet par rapport au placebo et pourtant des tas de gens (y compris médecins) n Lire la suite

Répondre
 
06.07.2014 à 15h51

« OK mais c'est moins dangereux ! »

Répondre
 
05.07.2014 à 19h02

« Cela me rappelle les ventouses scarifiées que j'ai vu poser sur le dos de ma mère quand j'étais enfant. Il me semble que quelque chose était flambé à l'intérieur avant la pose. Plus près de nous j'a Lire la suite

Répondre
 
05.07.2014 à 22h03

« Merci mon cher confrère de ce petit rappel de ce qu'était la médecine d'antan (il n'y a pas si longtemps que ça, somme toutes, si l'on s'en réfère aux Paléolitiques* très à la mode actuellement..) B Lire la suite

Répondre
 
06.07.2014 à 17h33

« "Allons bon voilà que certains disent "paléolithiques" mais c’est bien par cette science primitive qu'est arrivé Hippocrate qui lui aussi avait des façons pas "très modes" pour pouvoir expliquer "so Lire la suite

Répondre
 
05.07.2014 à 17h40

« En dehors de l'acupuncture et de la phytothérapie pour certaines indications validées, il y a trop de dérives concernant LA MÉDECINE CHINOISE dont on voit la pratique se répandre dangereusement EN F Lire la suite

Répondre
 
06.07.2014 à 17h34

« Et les accords signés depuis 14/18 en FRANCE vous en faites quoi ?
Il faut pas vous plaindre ! »

Répondre
 
07.07.2014 à 15h05

« Les accords 14/18 ??????? C'est la guerre ?
Je ne me plains pas du tout puisque je ne me soigne pas du tout par la médecine chinoise. Attendez les plaintes des malades, ce sera plus éloquent ! »

Répondre
 
05.07.2014 à 17h39

« Effarant :
« Nous faisons un feu sur le corps pour évacuer le froid à l’intérieur »,
« Un dragon cracheur de feu est descendu sur Terre, faisant naître une thérapie mystérieuse... »
"Le traiteme Lire la suite

Répondre
 
05.07.2014 à 21h49

« "Mais oui, mais c'est bien sur.." !!! Et même que dans la misère ils paieront 35 euros sans remboursement Sécu pour obtenir un petit soulagement à leurs maux. Il est vrai que pour ce genre de traite Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 57

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter