Pertinence des IRM : les radiologues hospitaliers et libéraux remontés contre l’assurance-maladie

Pertinence des IRM : les radiologues hospitaliers et libéraux remontés contre l’assurance-maladie

01.07.2014
  • 1404214839534581_IMG_133102_HR.jpg

La Société française de radiologie (SFR) et le Syndicat des radiologues hospitaliers (SRH) n’apprécient pas le rapport annuel Charges et produits de la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM), qui remet en question la pertinence de certains actes d’IRM.

Dans ce document, l’assurance-maladie estime que le parc d’équipement a connu une « croissance très rapide » à la suite de la « politique volontariste d’augmentation du nombre de machines » « poursuivie dans le cadre du plan Cancer 2 ».

Selon le rapport de la CNAM, « cette croissance très rapide du parc risque d’encourager la multiplication d’examens, y compris pour des indications qui, comme on vient de le voir sur l’ostéoarticulaire, sont discutables en termes de pertinence de la prescription ».

30 jours pour une IRM

La SFR, qui représente les 5 000 radiologues libéraux et 3 000 hospitaliers en activité, estime cette présentation « incohérente et dangereuse ».

« De quelle croissance très rapide parle-t-on au regard du retard abyssal de la France par rapport aux pays d’Europe de l’Ouest et par rapport aux besoins », s’interroge l’association.

La SFR rappelle qu’en 2013, 30 équipements supplémentaires ont été installés en France, soit un taux d’augmentation de 5,9 %, « un des plus faibles de ces dix dernières années, là ou les professionnels réclament un plan massif de rattrapage ».

Elle précise que le délai moyen en France pour obtenir un rendez-vous pour une IRM est de « plus de 30 jours » (selon une étude menée par les professionnels de Gustave Roussy).

Dans son rapport, la CNAM regrette en effet que l’IRM ostéoarticulaire du membre inférieur soit réalisée sans notion de radiographie pour 52 % des bénéficiaires.

La SFR justifie ce chiffre en indiquant que l’IRM est devenu un acte de seconde intention « par la force des choses, les professionnels de l’imagerie étant contraints de gérer la pénurie depuis des années ».

Une augmentation du nombre d’IRM anticipée par les baisses tarifaires

De leur côté, le SRH déplore des « conclusions stupides, insultantes et insupportables » pour la profession, aboutissements d’une « méthodologie déplorable » sur la pertinence des IRM.

Pour le SRH, « l’augmentation du recours à l’IRM en France est une nécessité qu’il est inepte de regretter sans prendre en considération son impact sur la réduction de la mortalité ou des invalidités que ces examens permettent en optimisant les décisions thérapeutiques ».

Le SRH argumente également en indiquant que l’augmentation du nombre d’examens d’IRM « a été financièrement anticipée par les baisses tarifaires de l’avenant 8 » à la convention médicale.

En terme de pertinence des actes, les deux instances renvoient les prescripteurs au guide du bon usage des examens d’imagerie, référentiel de bonnes pratiques édité par les professionnels.

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
03.07.2014 à 11h02

« Les patients apprécieront les restrictions, les tutelles démontrent une fois de plus leur incompétence, rappelons l'absence de constructeurs nationaux de Scanner et d'Irm. Imaginez la France sans Ai Lire la suite

Répondre
 
02.07.2014 à 09h18

« Délibération n°2011-DL-0019 de l’Autorité de sûreté nucléaire
du 14 juin 2011 relative à l’augmentation des doses délivrées aux patients lors des examens de scanographie et de radiologie conventionn Lire la suite

Répondre
 
02.07.2014 à 09h07

« Comme son nom l'indique le SRH est le syndicat des médecins hospitaliers (et plus largement du service public, voir son site SRH-info.org), et non celui des libéraux. »

Répondre
 
Stéphane L
Stéphane L La rédaction du Quotidien du Médecin 02.07.2014 à 10h30

« Merci de nous avoir signalé cette erreur. C'est corrigé. La rédaction. »

Répondre
 
02.07.2014 à 07h09

« Soyons clair le bon usage n'est pas toujours respecté
Radio...écho...Tdm...Irm..tepscan a tout va
Ou est passé la clinique et le bon sens dans tout cela ?
Au lieu de s'indigner essayons de mettre d Lire la suite

Répondre
 
01.07.2014 à 22h44

« Je suis sûre que la prostate de F Hollande est surveillée avec moultes IRM. Est-ce que je me trompe ? »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 4

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 11

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter