IMS candidat au rachat partiel de Cegedim

IMS candidat au rachat partiel de Cegedim

25.06.2014

Le groupe Cegedim, spécialisé dans les technologies pour la santé, vient d’annoncer avoir reçu une offre de rachat de IMS Health relative à la plus grosse part de ses activités Gestion de la relation client et Données stratégiques. Le montant de la transaction envisagée s’élèverait à 385 millions d’euros.

Pour le P-DG de Cegedim, Jean-Claude Labrune, « il s’agit d’une opération pertinente d’un point de vue industriel, qui combine de façon complémentaire les offres de service d’IMS Health et de Cegedim ».

Envolée boursière

Ce mercredi 25 juin, lors d’une conférence de presse, le directeur des investissements du groupe, Jan Eryk Umiastowski, a précisé que cette offre serait officiellement présentée au conseil d’administration de Cegedim « avant fin novembre ». Sa finalisation, préalablement soumise aux autorités de régulation, pourrait intervenir au début de 2015.

Dans cette hypothèse, Cegedim se recentrerait sur l’activité de ses branches Professionnels de santé et Assurances et services. Elles comprennent notamment les bases de données et les logiciels métiers développés pour ces professionnels. Le groupe passerait alors de 8 000 à environ 3 500 collaborateurs dans les quelque 80 pays où il est implanté.

À la suite de cette annonce, le cours de l’action Cegedim s’est envolé de plus de 20 % à la Bourse de Paris.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
25.06.2014 à 21h26

« Quand j'ai une panne avec mon lecteur de carte vitale ils me demandent le chèque ou mon numéro de carte bancaire avant de m'envoyer un nouveau lecteur ; c'est sympa ???? Mais Lire la suite

Répondre
 
26.06.2014 à 08h04

« Il n'y a pas d'obligation sans accord du client. Venez voir chez Xmed. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter