Temps de travail : mécontents des propositions du ministère, les internes lancent une pétition sur Internet

Temps de travail : mécontents des propositions du ministère, les internes lancent une pétition sur Internet

20.06.2014
  • 1403275691531874_IMG_132275_HR.jpg

Les internes en médecine, pharmacie et odontologie ne parviennent pas à se mettre d’accord avec le ministère de la Santé sur la révision du temps de travail. Le 28 mars dernier, la France a été mise en demeure par la Commission européenne de se conformer dans les deux mois au droit européen. La tâche n’est pas aisée. Selon une enquête nationale menée 2012 par l’Intersyndicat national des internes (ISNI), les internes travaillent en moyenne 60 heures par semaine. Soit bien plus que les 48 heures hebdomadaires réglementaires. Dans un cas sur cinq, le repos de sécurité pas respecté.

10 demi-journées par semaine

Les réunions entre les internes et le ministère de la Santé se sont enchaînées sans trouver de solution consensuelle. Le ministère propose de réduire les obligations de services de 11 à 10 demi-journées par semaine et de diviser le temps de formation entre un « temps de formation universitaire » et un « temps personnel de formation ». Il propose également de comptabiliser deux demi-journées pour une garde effectuée dans les obligations de service. Les internes étant tenus de réaliser au moins 4 gardes par mois pendant les jours de semaine et une garde un week-end par mois. Cela signifie que les médecins en formation ne seraient plus en temps effectif dans leur stage hospitalier que 3 journées par mois, observent dans une vidéo les internes de médecine (ISNI), de pharmacie et de biologie médicale (FNSIP-BM) d’odontologie (SNIO) et les jeunes généralistes (SNJMG). « Comment peut-on imaginer que l’on peut faire tourner des services avec des internes qui ne seraient présents que 3 jours par semaine et quid de notre formation ? », s’offusquent ces syndicats. La proposition du ministère de la Santé est à leurs yeux « non conforme à la directive européenne » et inapplicable car « déconnectée des réalités de terrain ».

Des sanctions pour les établissements récalcitrants ?

Les internes en médecine, pharmacie, odontologie et les jeunes généralistes ont mis une pétition en ligne pour demander à leurs jeunes collègues de soutenir leurs propositions. Ils réclament que la semaine passe effectivement à 10 demi-journées de travail par semaine en transformant en garde le samedi matin. Toute demi-journée supplémentaire bénéficierait d’une rémunération complémentaire. Les internes veulent pouvoir conserver leurs deux demi-journées de formation personnelle hebdomadaires obligatoires comme du temps de travail car « il ne s’agit pas d’un temps de loisir mais bien de formation professionnelle ». Enfin, ils souhaitent que les établissements qui ne respectent pas la réglementation sur le temps de travail soient sanctionnés.

Les internes espèrent obtenir satisfaction lors de la prochaine réunion programmée au ministère le 30 juin.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
Hervé M Médecin ou Interne 23.06.2014 à 17h47

« Quand j'étais interne en psy dans un petit hôpital, le directeur refusait de payer nos gardes (tout en payant celles des internes en médecine) malgré la législation. On lui demandait pourquoi, il ré Lire la suite

Répondre
 
21.06.2014 à 15h11

« Bien sur qu'il faut laisser 1 jour par semaine de formation personnelle aux internes et 48H à l'hôpital par semaine c'est amplement suffisant pour se former - encore faudrait-il qu’ils aient un réfé Lire la suite

Répondre
 
21.06.2014 à 11h22

« Et on continue avec un numerus clausus qui vire des tas de bons étudiants, qui entretient la pénurie à un tel point qu'on doit dépouiller les pays en développement de leurs rares médecins, et du cou Lire la suite

Répondre
 
21.06.2014 à 10h40

« Dans d'autres pays, les internes ont des semaines jours et des semaines nuit, pas de garde de 24h, donc un temps de travail effectif concordant à l'Europe, et sans mettre en péril la formation »

Répondre
 
21.06.2014 à 06h46

« Messieurs et mesdames les internes, ne vous trompez pas de combat. Le seul qui vaille est celui de votre formation.
Ça passe nécessairement par de longues et nombreuses journées de travail. Nous Lire la suite

Répondre
 
24.06.2014 à 09h05

« Dans notre série "c'était mieux avanté" je propose de
1/ supprimer le pseudo internat pour tous et recréer des concours de recrutement par hôpital et par spécialités avec comme corrolaire un concou Lire la suite

Répondre
 
Elle et Vire Médecin ou Interne 22.06.2014 à 16h02

« "La chute du niveau de formation"... Problème de formateurs, donc... "De mon temps", que même les moins de 20 ans ont pu connaître, les PHU et PH ne concevaient pas leur poste sans la part d'enseign Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 12

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter