Retravailler après un cancer peut permettre de « s’ancrer dans la vie »

Retravailler après un cancer peut permettre de « s’ancrer dans la vie »

20.06.2014

« Chaque jour en France, environ 400 personnes qui sont en activité professionnelle apprennent qu’elles ont une tumeur, que leur vie peut basculer, une vie qui va de toute façon être bouleversée. On en parle trop peu…», explique Dominique Thiry, juriste de métier, victorieuse d’un cancer puis fondatrice de Juris Santé. L’association qui aide les malades et leurs proches sur toutes les questions juridiques (1), a organisé son premier colloque « Cancer et travail » avec le soutien de tout un réseau d’entreprises, de médecins, de DRH. « Chaque maladie est unique, chaque cancéreux singulier », est venue rappeler l’oncopsychologue parisienne Catherine Adler (association Etincelle), comme en écho au constat du sociologue Pierre Vidal-Naquet, qui a beaucoup travaillé auprès des malades : « Chacun s’arrange comme il peut, face à un monde de l’entreprise qui, lui, ne sait pas toujours faire avec le singulier. » Car la question du travail, notamment de la réintégration du poste après rémission, est fondamentale.

Pas de schémas préétablis

« Mais il n’y a pas de règles, pas de schémas préétablis, le médecin doit s’interdire de juger ou d’imposer, chaque patient est absolument distinct des autres », a insisté de son côté le Dr Jean-Pierre Martin, oncologue à hôpital privé Jean-Mermoz, Lyon), fort de son expérience de 40 ans. Plusieurs ex-malades ont d’ailleurs souligné au cours des trois tables rondes que le retour au travail leur avait permis de « s’ancrer dans la vie ». Avec toutefois des nuances, car il y a la « période des traitements, puis celle du début de la rémission »... sachant que si l’ont peut s’attendre à de meilleures conditions de retour dans les grandes entreprises dotées de services de ressources humaines, plus de 80 % des emplois sont dans des PME où les ex-malades cancéreux réintégrant leur poste ne jouissent pas du même accompagnement. À cet égard, le colloque aura eu aussi le mérite, notamment par la voix des médecins du travail, des DRH et des oncologues, de mettre l’accent sur les progrès considérables que devraient accomplir les entreprises dans l’accueil des anciens malades.

(1) Juris Santé - 101 cours Gambetta, 69003 Lyon. Tél 04.26.55.71.60

Gérard Clavay
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À Saint-Lunaire, branle-bas de combat pour remplacer un généraliste

st lunaire

À Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine), station balnéaire près de Dinard, la prochaine saison touristique donne des sueurs froides à la mairie. L... 9

Perturbateurs endocriniens : 7 écolos contaminés jusqu’aux pointes des cheveux

Perturbateurs endocriniens : 7 écolos contaminés jusqu’aux pointes des cheveux-1

Quel lien existe-t-il entre la navigatrice et présidente de WWF-France Isabelle Autissier, Yann Arthus-Bertrand, Nicolas Hulot,... 4

François Fillon : « Le gouvernement socialiste a montré son mépris des médecins »

FILLON

« Pas question de toucher à l'assurance-maladie, et encore moins de la privatiser ». Après des semaines de polémique, le candidat LR à l'éle... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter