Face à la crise de leur spécialité, les jeunes généralistes du SNJMG veulent un plan ORSEC

Face à la crise de leur spécialité, les jeunes généralistes du SNJMG veulent un plan ORSEC

18.06.2014
  • 1403103395531085_IMG_132012_HR.jpg

Le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) lance un appel au gouvernement et lui demande d’adopter en urgence 10 mesures pour « donner des perspectives d’avenir » aux futures générations de médecins de famille.

La raréfaction de l’offre médicale de premier recours, mise au jour par l’Ordre des médecins dans son dernier Atlas de la démographie médicale doit inciter les pouvoirs publics à tout entreprendre pour « inverser la tendance à la fuite », juge le syndicat.

Le C à 25 euros en urgence

Parmi les mesures figure la revalorisation financière de la profession par le biais de la consultation à 25 euros (en accordant la majoration provisoire clinique), ou à 28 euros lorsque le généraliste réalise un courrier à destination d’un correspondant. Le SNJMG suggère de porter le forfait annuel ALD à 60 euros et de mettre en place un forfait annuel de coordination de 40 euros pour tous les autres patients (le forfait médecin traitant est de 5 euros par patient, à ce jour, NDLR).

Une protection sociale digne de ce nom

Afin d’améliorer l’organisation du cabinet médical, le syndicat demande au gouvernement des aides pérennes à l’emploi de secrétariat ou d’assistants.

Les jeunes généralistes souhaitent également que la protection sociale des médecins conventionnés soit renforcée (maladie, maternité, accidents du travail).

L’indemnisation rapide des actions de formation continue (10 jours par an), une rémunération incitative des activités de recherche et d’enseignement et l’ouverture d’un plus grand nombre de postes d’internat dans la discipline sont des mesures qui permettraient également de renforcer l’attractivité de la médecine générale, estime le SNJMG.

Ch. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
19.06.2014 à 17h05

« Avant de pouvoir consulter, il faut déjà avoir un local...
prix de l'immobilier excessif , locaux devant être aux normes PMR, contraintes ahurissantes qu'imposent l'Ordre des médecins (et pas l'ordr Lire la suite

Répondre
 
19.06.2014 à 10h15

« Pour un courrier complet dans ce cas et pas juste "consultation dermato" pour une patiente de 85 ans complétement perdue... »

Répondre
 
18.06.2014 à 22h25

« Pourquoi ne demandent-ils pas le C à 40 euros ? »

Répondre
 
18.06.2014 à 21h48

« Les jeunes prenez-vous en charge !
Stop assistanat et les aides de-ci de-là bossez et débrouillez-vous ! Courage et détermination »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Présidentielle : ces propositions qui agacent le secteur

100%

Le grand oral sur la santé et la protection sociale de cinq candidats à la présidentielle, organisé mardi par la Mutualité française, a... 3

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions-1

Après dix mois de débats, une cinquantaine d’évènements réunissant plus de 2 000 personnes et une « importante » concertation sur Internet,... Commenter

« Chez nous » ou la stratégie de dédiabolisation du FN incarnée par un médecin

film

Le nouveau film de Lucas Belvaux, co-écrit avec l'écrivain Jérôme Leroy (auteur du roman « Le Bloc » et habitant du Nord), raconte... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter