Cabinets de groupe en danger : en Ile-de-France, l’URPS lance une pétition pour réclamer un plan de sauvetage

Cabinets de groupe en danger : en Ile-de-France, l’URPS lance une pétition pour réclamer un plan de sauvetage

13.06.2014
  • 1402675384529959_IMG_131772_HR.jpg

L’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecins d’Ile-de-France s’alarme de l’inaction du gouvernement devant le risque couru par les cabinets de groupe de la région.

Selon une récente étude de l’URPS, 80 % des 1 080 cabinets de groupe d’Ile-de-France s’estiment fragilisés à très court terme.

L’union a mis en ligne une pétition déjà signée par plus de deux cents praticiens (généralistes, gynécologues, psychiatres, cardiologues, ORL...) de tous les départements franciliens pour réclamer un plan de sauvetage au ministère de la Santé dans la prochaine loi de santé dont les orientations seront présentées jeudi 19 juin.

Un loyer modéré

« Déjà plus d’une dizaine de fermetures de cabinets de groupe sur les six derniers mois entraînent dans certaines villes une disparition soudaine de l’offre de soins », souligne le Dr Bruno Silberman, président de l’URPS francilienne.

Pour lutter contre la fragilisation de l’économie des cabinets de groupe, l’URPS médecins d’Ile-de-France propose un immobilier à « loyer modéré » (120 euros TTC au m²), une dotation forfaitaire pour les structures avec une tarification au passage de 2 euros par prise en charge et la création d’un fonds de modernisation de l’offre de soins de proximité.

Ch. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
23.06.2014 à 15h12

« Je suis à 500 euros par mois pour 50 m2 : pas de secrétariat pas de comptable, pas de femme de ménage : tout seul !! Le pied !!! Je ne dois rendre de compte qu'à moi-même !!... »

Répondre
 
16.06.2014 à 11h29

« Attendez, on marche sur la tête là. Il parait que les cabinets de groupe, c'est l'avenir !!!! Mais s'ils doivent fonctionner à coup de subventions pour seulement survivre ; il est où le progrès ? Q Lire la suite

Répondre
 
15.06.2014 à 01h02

« On pleure pour les cabinets de groupe ? Et les confrères installés seul, qui doivent faire face à tous les frais fixes sans pouvoir les partager ? Ils ne méritent donc rien ? Un peu de dignité et qu Lire la suite

Répondre
 
14.06.2014 à 17h20

« En bon journaliste vous devriez préciser 120euros/m2 par an, cela éviterait de perdre du temp en commentaires,

Nous ne sommes ni à Genève ni à Londres »

Répondre
 
14.06.2014 à 11h22

« On se moque de nous, et ceux qui n'ont pas compris ont voté le pire, il fallait y penser. On avait déjà compris avec MITTERRAND, et on réitère, bravo »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Docétaxel : 48 décès en 20 ans selon l'enquête de pharmacovigilance

docetaxel

Les résultats consolidés de l'enquête nationale de pharmacovigilance diligentée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

L'ordonnance très libérale de la patronne de l'iFRAP pour « sauver la santé »

Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié ne manque pas d'idées. La directrice de la Fondation iFRAP, think tank libéral qui étudie l’efficacité des politiques... 16

Des médecins de Pau pétitionnent contre les pénalités visant les patients « hors parcours »

petition

« Nous demandons un moratoire pour stopper les sanctions financières dont sont victimes les patients ne trouvant pas de médecin traitant. »... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter