Vieillissement et chute : la prévention doit commencer dès 45 ans selon l’Académie

Vieillissement et chute : la prévention doit commencer dès 45 ans selon l’Académie

04.06.2014
  • 1401891318527518_IMG_131040_HR.jpg

La Haute Autorité de santé (HAS) avait déjà émis des recommandations en 2009, mais exclusivement centrées sur le patient chuteur de plus de 80 ans. L’Académie a donc souhaité émettre de nouvelles recommandations selon qu’elles s’adressent à un patient ayant déjà chuté ou à un sujet n’ayant pas chuté, mais « entrant dans la deuxième moitié de son existence ». Une définition particulièrement large en l’occurrence, puisque les académiciens estiment que c’est « à partir de 45 ans, âge du début de la presbytie que tout patient mais aussi tout médecin doit penser au risque de chutes ». Les recommandations ont été écrites par le groupe de travail formé par les professeurs Jean Dubousset, Bernard Lechevalier, Patrice Tran Ba Huy et Régis Gonthier de la commission XIII sur le handicap.

Promouvoir l’auto-examen

Chez ces patients qui ne sont pas encore tombés, il est recommandé de faire procéder à un examen de la vision par un ophtalmologiste ainsi qu’une autoévaluation de l’équilibre. Ce test se base sur des manœuvres simples : appui monopodal alternativement droit puis gauche pendant 5 secondes les yeux ouverts, puis marche de 4 mètres en 4 secondes ou moins. En cas d’anomalie, il est recommandé d’envoyer le patient chez un médecin spécialisé en ORL, médecine physique, chirurgie orthopédique ou neurologie.

Les autres recommandations en matière de prévention des chutes concernent la pratique régulière et disciplinée d’une activité physique, le maintien d’une activité intellectuelle, ludique, artistique ou professionnelle le plus longtemps possible, ainsi qu’un apport nutritionnel quotidien correct en protéines, calcium et vitamine D. Enfin, l’Académie recommande la limitation de l’usage répétitif de médicaments psycholeptiques, anxiolytiques et hypnotiques aux seuls médicaments indispensables, et en choisissant des substances à actions courtes.

Un tiers des plus de 65 ans chutent une fois par an

Si le patient consulte après une première chute, le médecin doit procéder à un examen approfondi des fonctions sensorielles et sensitives (vision, audition, équilibre, proprioception). La santé cardiovasculaire, un bilan de l’état nutritionnel et endocrinien ainsi que la recherche d’addiction et de prise excessive de médicaments. Le médecin doit aussi s’efforcer de conseiller au patient de corriger les facteurs extrinsèques comme l’aménagement de son logement.

« Un tiers de la population de plus de 65 ans, et la moitié de celle de plus de 80 ans, chute au moins une fois par an », rappellent les académiciens. Ces chutes sont à l’origine de 90 % des fractures observées à ces âges. En outre, la mortalité à deux ans après un tel événement est estimée entre 20 et 30 %.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
08.06.2014 à 08h43

« Sans doute ces vénérables vieillards veulent-ils se convaincre que les générations antérieures ne valent pas mieux qu'eux question sénilité. Toujours est-il qu'ils ont oublié la cause la plus aiséme Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 07h25

« Ces mandarins à la retraite devraient s'intéresser tout d'abord à leur histoire personnelle : par exemple à expliquer comment un système de népotisme et clientélisme leur permet à l'heure de la séni Lire la suite

Répondre
 
04.06.2014 à 21h41

« Pas d'accord ! C'est à l'âge de l'apprentissage du " Patin à roulettes" et de la "Trottinette" que l'on doit faire le plus attention à son Sacrum surtout dans les escaliers... Et là on peut parler Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 07h29

« C'est vrai: le danger commence quand l'enfant passe de la marché à 4 pattes à la position debout. La meilleure prévention est appliquée à l'académie: circuler en chaise roulante. »

Répondre
 
04.06.2014 à 16h54

« Ouh là ! Mais je lis quoi"dès 45 ans"! Mais non à 45 ans "on ne tombe pas ", on tombe les filles plutôt"!" On est sportif et jeune et en pleine santé"! Pas de "sida", j'entends bien", je vois bien, Lire la suite

Répondre
 
04.06.2014 à 21h06

« Il vous reste juste à ne pas oublier de porter vos lunettes (c'est fou ce que les hommes sont plus réticents que les femmes sur le sujet !) et "tomber" sur la fille qui acceptera de vous accompagne Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter