ASCO : l’association docétaxel/ramucirumab améliore la survie dans le cancer du poumon non à petites cellules

ASCO : l’association docétaxel/ramucirumab améliore la survie dans le cancer du poumon non à petites cellules

04.06.2014

L’étude de phase III REVEL montre que l’ajout d’un anticorps monoclonal IgG, le ramucirumab, à la chimiothérapie standard dans le cancer du poumon non à petites cellules stade IV, présente un bénéfice important par rapport au docétaxel seul . Ces résultats très prometteurs ont été présentés lors de la session late breaking de samedi dernier qui s’est tenue dans le cadre du congrès de la société américaine d’oncologie (ASCO) que les résultats chiffrés ont été communiqués par le Dr Maurice Pérol du centre Léon-Bérard, à Lyon.

Les 1 253 patients de l’étude ont été aléatoirement répartis entre un groupe bithérapie et un groupe recevant le docétaxel et un placebo. Les auteurs ont relevé que 22,9 % des patients du groupe bithérapie ont répondu au traitement contre 13,6 % dans le groupe contrôle (p ‹ 0,001).

Plus d’effets indésirables

La survie globale (critère primaire de l’essai) est de 10,5 mois dans le groupe sous bithérapie contre 9,1 mois dans le groupe sous docétaxel seul (p ‹ 0,001). La médiane de survie sans progression est également significativement améliorée : 4,5 mois dans le groupe traité par la bithérapie contre 3 mois dans le groupe contrôle. Les auteurs précisent cependant que l’on observe plus de neutropénie (34,9 % contre 28 %), d’asthénie (11,3 % contre 8,1 %) et de pneumonie dans le groupe recevant le docétaxel et le ramucirumab.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

Parité dans les Ordres : une ordonnance précise la posologie, un défi pour le CNOM

ordre

Une ordonnance publiée ce 17 février au « Journal officiel » précise les dispositions législatives adoptées depuis un peu plus deux ans,... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter