Généralisation du tiers payant : l’Ordre national réitère ses réserves

Généralisation du tiers payant : l’Ordre national réitère ses réserves

03.06.2014
  • 1401803175527002_IMG_130907_HR.jpg

Dans le bulletin de l’Ordre national des médecins de mai 2014, l’institution revient sur le projet gouvernemental de généralisation du tiers payant. Le CNOM rappelle qu’il a été auditionné par l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) sur la compatibilité d’un tel projet avec la déontologie médicale.

Vigilance

« L’Ordre des médecins a répondu que la généralisation du tiers payant n’était pas en soi antidéontologique », précise l’institution. Elle regrette cependant que l’IGAS n’ait pas pris en compte les réserves alors exprimées sur le recouvrement des honoraires, les coûts, les délais et les garanties de paiement.

Le CNOM précise qu’il restera « vigilant sur les difficultés et les dérives éventuelles liées à cette généralisation ». Il demande qu’« une évaluation objective, prenant en compte ses observations, soit mise en place avec les représentants des médecins ».

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 72 Commentaires
 
25.06.2014 à 23h34

« 2) Une absurdité économique. Avec le 1/3 payant, on déresponsabilise le patient. Ras-le-bol des "ne vous inquiétez pas, je ne paie pas".
Oui, la nuit d'hôpital est en général à + de 1000 €, oui, vot Lire la suite

Répondre
 
25.06.2014 à 23h28

« 1) TPG pour faciliter l'accès au soin : hypocrisie lamentable. Si c'était là l'objectif, il faudrait augmenter le nombre de consultations à l'hôpital ou en dispensaire. Mais d'une part les hôpitaux Lire la suite

Répondre
 
05.06.2014 à 01h17

« Je constate que l'immense majorité est contre cette mesure, comme bien d'autres d'ailleurs, mais est-ce vraiment fondé, ou juste par principe ?

Le TPG permet aux patients qui n'ont pas forcément le Lire la suite

Répondre
 
04.06.2014 à 23h18

« Depuis la télétransmission, il y a eu du mieux dans le temps passé avec l'administration, sécu etc Avec le tiers payant, il va falloir à nouveau passer du temps et attendre d'être payés. Pourquoi pe Lire la suite

Répondre
 
04.06.2014 à 18h57

« Camarades adhérez au parti ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 1

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... Commenter

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter