Un psychiatre condamné à 12 ans de prison pour viol

Un psychiatre condamné à 12 ans de prison pour viol

02.06.2014

Le Dr Bernard Calamy (76 ans), psychiatre installé à Sauve (Gard), a été condamné la semaine dernière à 12 ans de prison, par la cour d’assises du Gard, pour des viols commis sur deux mineures, ainsi que sur une de ses patientes.

Lors des trois journées d’audience, le médecin n’a eu de cesse de nier les viols, reconnaissant toutefois des attouchements sexuels. Des délits passibles de dix ans de prison, et non des crimes pour lesquels il encourait le double... Les faits visés par l’accusation se sont déroulés de 2001 à 2007.

Manifestement, le Dr Calamy avait une façon bien particulière de soigner ses patientes. « Il ne fait aucun doute que, sous couvert de justifications thérapeutiques, il a contraint Johann L. à des actes de pénétrations sexuelles », explique le juge d’instruction en charge de l’enquête.

De nombreuses plaintes classées sans suite

Ainsi, une de ses victimes explique que le médecin, tendance post soixante-huitarde, « n’envisageait pas de séance sans sexe. » L’ordonnance de mise en accusation relève ainsi : « Tout était énergie vitale et il dépensait son énergie en prodiguant des soins. Ses patientes étaient par conséquent redevables pour chaque séance d’une pénétration ou d’une fellation afin qu’il récupère son énergie. »

En outre, il semble que ce médecin, qui a notamment exercé auprès de toxicomanes à Paris, ainsi qu’au centre médico-psycho-pédagogique de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), donnait, comme l’a rappelé l’avocat général, « des fessées » à certaines patientes ne respectant pas ses prescriptions.

Par le passé, le Dr Calamy avait déjà enregistré des plaintes émanant de patientes pour attouchements sur mineurs et viols, mais à chaque fois, faute de preuves, les dossiers avaient été classés sans suite. Eu égard à son âge, l’ancien psychiatre gardois ne devrait pas effectuer la totalité de sa peine en prison. Il pourrait ainsi rapidement prétendre à une libération conditionnelle.

De notre correspondant Guillaume Mollaret
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
DOCMARS BIS Paramédicaux 03.06.2016 à 14h47

Article du 03.06.2016 !!! trop ancien ....affaire jugée en 2014

Répondre
 
DOCMARS BIS Paramédicaux 03.06.2016 à 14h46

Pourquoi cet article du 03.06.2014 ? Une affaire déjà jugée !

Répondre
 
04.06.2014 à 19h34

« Calamité ! »

Répondre
 
04.06.2014 à 17h35

« Il n'y a que les psychiatres qui pratiquent ce "genre de soins" ?
Comme dit le "christ" ne regarde pas la paille dans l’œil de ton voisin mais la poutre enfoncée dans le tien" ! »

Répondre
 
04.06.2014 à 05h32

« Eh oui, chez nous aussi il y a des salauds. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La CNAM généralise une plateforme pour lutter contre le renoncement aux soins

revel

Nicolas Revel, directeur général de la caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a annoncé ce mardi la généralisation à l'ensemble du... 2

Un chirurgien de l'hôpital de Roubaix soupçonné de violences envers des patients et personnels

roubaix

Le conseil départemental de l'Ordre des médecins (CDOM) du Nord a ouvert une enquête hier, lundi, sur un chirurgien de l'hôpital Victor... 1

Des élus bourguignons manifestent pour l'ouverture d'une première année de médecine à Nevers

Une vingtaine d'élus de la Nièvre (Bourgogne-Franche-Comté), dont le président PS du département, Patrice Joly, se sont rassemblés lundi à... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter