Négociations sur les nouvelles rémunérations collectives : MG France pose ses jalons

Négociations sur les nouvelles rémunérations collectives : MG France pose ses jalons

14.05.2014
  • MGFranceconvention

Les représentants des libéraux de santé se réunissent à nouveau ce mercredi, au siège de la CNAM, pour le troisième et dernier round de discussions préalables à l’ouverture des négociations proprement dites sur les nouvelles rémunérations des équipes de soins de proximité.

À cette occasion, MG France pose de nouveaux jalons face au « risque de détournement » qui guette selon lui cette négociation interprofessionnelle.

Le syndicat de médecins généralistes établit un état des lieux des expérimentations des nouveaux modes de rémunération (ENMR), en réponse à celui dressé par le directeur de l’assurance-maladie Frédéric van Roekeghem lors de la précédente réunion.

L’un des enjeux de la négociation sera en effet de parvenir à créer un dispositif pérenne pour prendre le relais de ce cadre expérimental, qui s’achève en décembre 2014.

147 projets sont aujourd’hui financés dans ce cadre expérimental et 168 nouveaux projets seront retenus en 2014 par les agences régionales de santé au lieu des 150 annoncés. Pour MG France, ces chiffres démontrent l’efficience et le dynamisme des quelque 400 équipes de professionnels de santé, dont « l’avenir est suspendu au résultat de la négociation ». Haussant le ton, le syndicat interroge : « Quelle position défendra l’assurance-maladie ? La sienne ou celle des soins primaires ? »

Coordination à trois dimensions

Le président de MG France, le Dr Claude Leicher, espère que la coordination libérale s’articulera autour de trois dimensions : le patient lui-même, la patientèle du médecin traitant et la population d’un territoire. « Cette dernière dimension est insuffisamment prise en compte dans l’appel d’offres 2014, ce qui devra être corrigé dans la négociation », prévient le syndicat. Le travail coordonné de groupes de professionnels de santé est cité en exemple tels ceux du pays de Beaune (Côte-d’Or), de Val-de-Reuil (Eure), d’Ifs (Calvados) ou de Mayenne.

MG France appelle Marisol Touraine à « assumer ses choix » afin de mettre en place une négociation pluriprofessionnelle « qui réponde clairement à son objectif politique, l’organisation de soins primaires efficients en équipe sur chaque territoire ».


Une discussion clé pour les maisons, pôles et centres de santé

La Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS) et la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) sont directement concernées par les discussions sur les nouvelles rémunérations collectives. Les structures d’exercice regroupé souhaitent que cette négociation  « d’une grande importance »  permette la  « reconnaissance »  des équipes déjà formalisées juridiquement tout en  « motivant »  de nouveaux professionnels à s’engager dans le travail coordonné. Le résultat des discussions  « sera le signe de la volonté des décideurs politiques et des payeurs d’orienter la réorganisation des soins de premier recours vers la pratique d’équipes regroupées, gage de qualité des soins de ville et de maîtrise des dépenses » , assurent les deux fédérations.
Anne Bayle-Iniguez
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
19.05.2014 à 16h11

« Et pourquoi donnerait-on de l'argent à des MSP pour effectuer le même travail que les autres, mais sans avantage financier ?
C'est une usine à gaz,qui va finir en "salariat pour tous" après le mari Lire la suite

Répondre
 
15.05.2014 à 08h01

« Les Patients sont-ils mieux suivis qu'avec un médecin traitant et des infirmières et autres professionnels de santé qui discutent des patients de façon informelle ? Quel coût pour la Société ? Quel Lire la suite

Répondre
 
17.05.2014 à 14h35

« Effectivement le rapport coût/efficacité de la réunionnite chronique est généralement plutôt défavorable... »

Répondre
 
14.05.2014 à 20h46

« 168 ? Ils sont fous ! au secours les usines à gaz ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... Commenter

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 52

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter