Furieux du plan d’économies sur le médicament, le LEEM claque la porte du conseil stratégique des industries de santé

Furieux du plan d’économies sur le médicament, le LEEM claque la porte du conseil stratégique des industries de santé

14.05.2014
  • 1400080947522184_IMG_129573_HR.jpg

Le conseil d’administration du LEEM (syndicat patronal de l’industrie pharmaceutique), réuni en séance extraordinaire, a décidé « à l’unanimité » ce mercredi de suspendre « immédiatement » la participation des entreprises du médicament aux travaux du conseil stratégique des industriels de santé (CSIS) et du comité stratégique de filière des industries de santé (CSF). Le LEEM annule également la tenue des prochaines rencontres internationales de recherche (RIR), programmées le 4 décembre.

Cette décision inédite et lourde de sens de suspension de tout partenariat avec le gouvernement entend marquer la colère de l’ensemble des industriels du secteur face au plan d’économies sur le médicament.

« Les mesures actuellement envisagées sont en contradiction totale avec les ambitions stratégiques poursuivies par le président de la République et par le gouvernement, résume Patrick Errard, président du LEEM. Elles compromettent les possibilités de partenariat de long terme entre notre industrie et la puissance publique. »

Autre signe de défiance : le LEEM émet désormais « les plus vives réserves » sur l’issue des négociations sur le pacte de responsabilité pour la branche(il s’agit des contreparties aux baisses de charges en matière de créations d’emplois).

Effort disproportionné

Lançant un appel à la « cohérence », le LEEM demande au gouvernement d’engager « de façon urgente » un dialogue permettant le retour à un « niveau de contribution juste et proportionné du médicament au rétablissement des comptes de l’Assurance-maladie ».

Dans le cadre du plan de réduction des dépenses publiques, Manuel Valls a programmé 10 milliards d’euros d’économies nouvelles sur l’assurance-maladie d’ici à 2017 dont 3,5 milliards d’euros sur le seul poste médicament (baisses de prix des princeps et génériques), auxquels s’additionneront les mesures de maîtrise médicalisée.

Dès le 25 avril, le LEEM avait condamné « le caractère totalement disproportionné de l’effort demandé à l’industrie du médicament, au regard du poids réel de ce poste dans les dépenses de santé ». Un constat qui a conduit le syndicat patronal de l’industrie pharmaceutique à adopter la politique de la chaise vide.

Cyrille Dupuis
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
16.05.2014 à 21h15

« Médecins, pharmaciens, industriels du médicament, nous avons tous fait de gros efforts pour assurer les mêmes services à moindres coûts !

Il est grand temps que les hauts fonctionnaires et que nos Lire la suite

Répondre
 
15.05.2014 à 11h35

« Rien ne va bien, on est en train de se détruire, mais quelles sont les solutions ? La Médecine est malade, les charges sont beaucoup trop "invalidantes" , tant va la cruche à l'eau qu'à la fin (ça Lire la suite

Répondre
 
15.05.2014 à 09h44

« Du médicament au générique !...

Le marché du médicament peut faire briller des envies.
La France détient la médaille d'or de la plus grosse consommation.
Depuis quelque temps, les génériques ont fa Lire la suite

Répondre
 
15.05.2014 à 09h00

« On peut serrer la ceinture des médecins, des hôpitaux, des pharmaciens, des biologistes, etc ... Mais pas pour ces Messieurs de l'industrie pharmaceutique ! Dans qq jours, ils vont nous sortir le ch Lire la suite

Répondre
 
18.05.2014 à 10h02

« Certaines ceintures ont plus de trous que d'autres : cf les hôpitaux ..... »

Répondre
 
15.05.2014 à 08h41

« Y en a juste marre de nous faire délirer collectivement sur l'unique thème de l'euro!
Et que cela embolise à ce point notre travail en nous envahissant le mental !
Je suis médecin psychiatre, ni man Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 27

Arnaud Montebourg : « La mutuelle d'État à 10 euros n'entraînera aucune complication pour les médecins » Abonné

montebourg

L'ancien ministre veut améliorer la couverture santé des patients précaires. Entretien. 5

L’Allemagne autorise la prescription et le remboursement du cannabis à des fins médicales

cannabis

Les députés allemands ont donné leur feu vert, ce jeudi, à la prescription médicale du cannabis, mais aussi à sa délivrance en pharmacie et... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter