Un « Brevet solaire » pour sensibiliser les enfants à la photoprotection

Un « Brevet solaire » pour sensibiliser les enfants à la photoprotection

06.05.2014
  • 1399386594520462_IMG_129122_HR.jpg

Initié par le Syndicat national des dermatologues vénéréologues (SNDV) et La Roche-Posay, le « Brevet solaire » est un dispositif périscolaire d’éveil pour aider les enfants de 6 à 11 ans à comprendre le Soleil, ses effets et comment s’en protéger.

De quoi est composée la lumière ? Qu’est-ce que la peau ? Est-il utile de se protéger du soleil si le temps est nuageux ? Autant de questions auxquelles les élèves de CM1 de l’école parisienne Saint Joseph répondent avec facilité, après avoir été les premiers en France à suivre un petit programme éducatif débouchant sur l’obtention d’un « Brevet solaire ».

Pensé pour aborder de manière ludique des notions scientifiques à travers des questionnements et des expériences, le « Brevet solaire » a pour ambition de responsabiliser les enfants à la protection solaire en leur expliquant le « pourquoi » de ces consignes. L’objectif est de générer des comportements durables par la compréhension de « l’importance du rôle de la peau pour sa santé et les effets que le Soleil a sur elle », explique le Dr Luc Sulimovic, président du SNDV.

Comprendre et expérimenter

Chaque année, près de 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués en France dont 10 000 cas de mélanome. On estime que 70 % de ces derniers sont liés à des expositions excessives au Soleil, principalement intermittentes et intenses pendant l’enfance. C’est fort de ce constat qu’a été créé ce dispositif éducatif qui est mis gratuitement à disposition des municipalités, des centres de loisirs ou des enseignants volontaires. Il leur suffit pour s’inscrire de remplir un formulaire sur le site www.brevetsolaire.fr.

Le déroulé du programme est modulable et sa durée totale n’excède pas 2 heures. À la demande de l’animateur, un dermatologue partenaire peut intervenir pour enrichir la formation et répondre aux questions des enfants. Le « Brevet solaire » s’articule autour de 2 films qui expliquent, pour l’un, les phénomènes physiques liés au Soleil et, pour l’autre, la fonction de l’organe cutané et la nécessité qu’il y a de le protéger et d’en prendre soin. Par ailleurs, une expérience à la fois visuelle et sensorielle permet de distinguer les UV et les infrarouges grâce à un outil qui décompose le rayonnement solaire et des papiers réactifs.

Dermatologues et pharmaciens en première ligne

Pour appuyer cette campagne et relayer le plus largement possible les messages véhiculés par cette formation, les 3 600 dermatologues de France et 7 500 pharmacies partenaires sont également mis à contribution. Un album jeunesse reprenant les contenus abordés dans le programme a été offert aux praticiens et les pharmaciens auront à disposition des mémos reprenant les fondamentaux de la protection solaire.

Pour ajouter une dernière touche ludique et encourager les enfants à continuer de s’approprier les consignes de protection, 300 000 pochettes d’un jeu de cartes spécialement conçues pour l’occasion sur le modèle de celles qui s’échangent frénétiquement dans les cours de récréation seront distribuées gratuitement en officines. Baptisées « Les Chevaliers du Soleil », elles sont également offertes à la fin de la formation en même temps qu’est délivré le « Brevet solaire ».

Benoît Thelliez
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
08.05.2014 à 19h15

« Ah mais c'est normal on ne fait pas "confiance à n'importe qui", il faut "être du club" ! »

Répondre
 
09.05.2014 à 07h57

« Combien de mélanomes malins diagnostiquez-vous chaque année ? Telle est la question. »

Répondre
 
07.05.2014 à 13h31

« Je n'ai absolument pas entendu parler de ce brevet solaire, ni reçu l'"album jeunesse" ni encore les jeux de cartes associés alors que je fais partie des 3600 dermatologues sensés être les partenair Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Poursuivis par la députée Catherine Lemorton, trois médecins se défendent de l'avoir diffamée

lemorton

Les Drs Philippe Cuq et Xavier Gouyou-Beauchamps, responsables de l'Union des chirurgiens de France (UCDF), et Jérôme Marty, président de... 9

Essure : le comité d'experts estime qu'il n'est pas nécessaire de modifier la réglementation

essure

Les 8 experts réunis par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a conclu que « les données de la... Commenter

Tiers payant, tarifs : la CSMF accuse la caisse d'Ille-et-Vilaine d'« acharnement »

tiers

Un harcèlement administratif peut en cacher un autre. Après le bras de fer entre des généralistes de Romillé (Ille-et-Vilaine) et leur... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter