Plan d’économies à l’hôpital : « Possible mais extrêmement difficile », juge Martin Hirsch

Plan d’économies à l’hôpital : « Possible mais extrêmement difficile », juge Martin Hirsch

02.05.2014
  • 1399034027519560_IMG_128870_HR.jpg

Le plan d’économies prévu par le gouvernement pour l’hôpital, « ça sera possible mais c’est extrêmement difficile », a jugé ce vendredi sur France Info le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch.

Sur les 10 milliards d’économies envisagés par le gouvernement pour l’Assurance-maladie d’ici à 2017, l’hôpital participera à hauteur de 2 milliards et le développement de la chirurgie ambulatoire devrait dégager 1 milliard d’euros supplémentaire.

Or, a expliqué Martin Hirsch, « l’hôpital a déjà fait des économies année après année, l’hôpital n’est pas un endroit où les dépenses s’emballent ». « On doit faire des économies sans que ça soit au détriment des malades, on n’est pas là pour enlever de la qualité, on n’est pas là pour rationner les soins », a-t-il fait valoir, ajoutant, sur un autre plan : « Il faut qu’on fasse des économies sans que cela se fasse au détriment de l’emploi. »

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
02.05.2014 à 23h57

« Les hôpitaux, afin de combler leurs déficits, font des consultations redondantes au détriment de la logique médicale et de la bonne confraternité avec les médecins de ville. Nous sommes à des années Lire la suite

Répondre
 
02.05.2014 à 21h14

« Le mot est prononcé : rationnement. Il est à redouter que la qualité des soins en pâtisse quasi-inexorablement. Ce qui nous attend peut-être: des patients ambulatoires mal opérés par des équipes en Lire la suite

Répondre
 
03.05.2014 à 01h08

« Tout à fait d'accord, il faudrait aussi qu'ils connaissent la maladie et les malades; en tant que médecin anesthésiste retraité et patient, j'ai une expérience personnelle des soins ambulatoires et Lire la suite

Répondre
 
02.05.2014 à 20h02

« Confirmé la sincérité des comptes à l'hôpital public c'est foutaise ! Les ARS sont parfaitement au courant et ferment les yeux... J'en ai fait l’expérience pour une migac consultation mémoire, argen Lire la suite

Répondre
 
02.05.2014 à 17h10

« On oublie que les MIGAC étaient initialement prévus pour moderniser l'hôpital. Qu'on il fait de cet argent public? ; a-t-il servi uniquement à renflouer la trésorerie de l'hôpital? »

Répondre
 
03.05.2014 à 17h25

« Les MIGAC c'est comme les escaliers en colimaçons quand on les descends on en voit plus le fond »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter