Psoriasis et rhumatisme psoriasique, les patients laissés pour compte

Psoriasis et rhumatisme psoriasique, les patients laissés pour compte

30.04.2014

On estime que le psoriasis touche 125 millions de personnes dans le monde, et le rhumatisme psoriasique (RP) près de 40 millions. Des affections invalidantes, qui altèrent gravement la qualité de vie et qui pourtant demeurent sous-diagnostiquées et traitées, comme le montre l’enquête MAPP* dont les résultats ont été présentés à Denver, au cours du Congrès américain de dermatologie.

40 % d’invalidité ou de gène professionnelle

Cette vaste enquête a permis d’interroger téléphoniquement 3 426 patients répartis dans 7 pays (Canada, Allemagne, Espagne, France, Italie, Royaume-Uni et États-Unis). On constate tout d’abord que le psoriasis sévère et le RP entravent gravement la vie professionnelle (12 % d’arrêt de travail, 40 % d’invalidité ou de gêne professionnelle) et altèrent gravement la qualité de vie (80 % à 94 % selon les paramètres étudiés). Sans parler des nombreuses comorbidités, en particulier cardiométabolique.

Pourtant, ces affections demeurent largement sous-diagnostiquées (plus de 3,5 millions de psoriasis non diagnostiqués rien qu’aux États-Unis) et avec des diagnostics souvent tardifs : 2 ans après l’apparition des premières lésions de psoriasis, 3 ans après les premières manifestations articulaires de RP. Des retards qui s’expliquent en partie par la coordination insuffisante entre les différents professionnels concernés des généralistes aux rhumatologues, en passant par les dermatologues.

Enfin même après le diagnostic, la prise en charge est loin d’être optimale : près de 60 % des patients atteints de R.P. déclarent ne recevoir aucun traitement, et 80 % de ceux présentant un psoriasis sévère ne bénéficient, au mieux, que de traitements topiques. Pourquoi cela ? Les patients mettent en avant le caractère contraignant des certains traitements, l’inefficacité et les doutes sur la tolérance des biothérapies. Dans ces conditions, il n’est pas surprenant que 85 % attendent de nouvelles réponses thérapeutiques.

*Multinational Assessment of Psoriasis and Psoriatic Arthritis

**Conférence de presse organisée par Celgene

Dr Alain Marié
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
30.04.2014 à 22h37

« "Beaucoup refuse de passer par la voie générale" ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 7

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de... Commenter

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter