Économies : Touraine réclame 3,5 milliards d’euros supplémentaires au médicament

Économies : Touraine réclame 3,5 milliards d’euros supplémentaires au médicament

25.04.2014
  • 1398423789518181_IMG_128536_HR.jpg

Dans un entretien aux « Échos » publié ce vendredi, Marisol Touraine dévoile les grandes lignes du plan d’économies pour l’assurance-maladie. La ministre estime que dégager 10 milliards d’euros d’économies supplémentaires en trois ans est réaliste dès lors qu’il y aura des « réformes de structure », le statu quo étant jugé « impossible ». L’objectif affiché est de réaménager le système de soins pour le rendre « plus efficace et donc moins coûteux », « plus simple, plus proche et mieux organisé ».

Pas de système low cost

Sur ces bases, l’effort demandé sera « progressif », Marisol Touraine affirmant que les économies « vont s’amplifier avec le temps ». Dès 2015, la progression des dépenses maladie sera limitée à 2,1 % (contre 2,4 % en 2014), puis à 2 % en 2016 et à 1,9 % en 2017, ce qui représente un effort sans précédent.

Côté garanties, Marisol Touraine assure une nouvelle fois que les patients ne seront « ni moins bien soignés ni moins bien remboursés ». Aucune nouvelle franchise ne sera créée. « Les réformes que j’engage n’aboutiront pas à un système de santé "low cost" », promet-elle.

Les 10 milliards d’euros d’économies, explique Marisol Touraine aux « Échos », se répartiront de la façon suivante : un effort conséquent sur le médicament, poste le plus sollicité (3,5 milliards d’euros en trois ans par le biais de baisses de prix et génériques) ; la montée en charge de la chirurgie ambulatoire dans le secteur public (1 milliard environ) ; la rationalisation du fonctionnement et de l’organisation des hôpitaux (2 milliards sur les achats et la mutualisation des fonctions supports - informatique, blanchisserie...) ; la diminution des prescriptions et actes inutiles ou redondants (pour 2,5 milliards d’euros, les « radios et analyses médicales faites deux fois » étant citées par la ministre). Enfin 1 milliard est attendu avec la lutte accrue contre les fraudes.

Diminuer le recours aux médecins intérimaires à l’hôpital

Marisol Touraine ne donne guère de détails sur les mesures concrètes. Tout juste précise-t-elle à nouveau que « dès 2016, une opération sur deux pourra être réalisée en ambulatoire » et que « des objectifs seront fixés par région et par pathologie » (pour l’opération de la cataracte, l’objectif serait de 100 %). Des programmes régionaux seront mis en œuvre pour accompagner les sorties d’hospitalisation. Dans un autre registre, des mesures seront prises pour résorber le « recours excessif aux médecins intérimaires, qui coûte trop cher aux établissements publics ».

Marisol Touraine évoque aussi la mise en place de « listes de médicaments recommandés » établies par les médecins, pour chaque spécialité. Une campagne d’information est envisagée afin de « dissiper les doutes qui subsistent sur la qualité des génériques ».

La CSMF a aussitôt dénoncé un « plan totalement inique et inacceptable », regrettant que le gouvernement « exerce une plus forte pression sur la médecine de ville » via l’encadrement des prescriptions. « En imposant une médecine normative et le rationnement des prescriptions, le gouvernement prend le risque de modifier la relation médecin/patient et la qualité des soins », déplore le syndicat.

Mise à jour : le LEEM (les entreprises du médicament) n'ont pas tardé à réagir aux projets d'économies de Marisol Touraine. Dans un communiqué, les industriels dénoncent une « régulation punitive » et demandent au gouvernement de changer de cap.

Cyrille Dupuis
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 13 Commentaires
 
04.05.2014 à 22h42

« Deux critères:
1) plus de chômeurs moins de cotisation, d'où augmentation des cotisations et donc moins d'embauche ,... Ect attention au dernier qui restera à payer....
2) " le fameux : j'y ai droi Lire la suite

Répondre
 
28.04.2014 à 08h51

« Pour faire des économies, je propose à notre ministre de cesser de rembourser le thermalisme. Mais il faudrait du courage, ce qui manque cruellement à tous nos politiciens ! »

Répondre
 
27.04.2014 à 15h14

« Il faut dire que cela ne la touche pas MST, vu le "salaire qu'elle a "!
Par contre quand elle dit "qu'une petite retraite est a 2000€ pour tout le monde" alors qu’il y en a qui n'en touche même pas Lire la suite

Répondre
 
26.04.2014 à 22h38

« Quand on écoute MST... On se demande pourquoi on y a pas pense plus tôt. »

Répondre
 
26.04.2014 à 21h53

« Comme quoi la médecine n'est qu'une valeur d'ajustement pour le projet bio-politique néo-libéral de gauche (cf. la gauche qui se fait cirer les pompes sur mesure en criant haro sur la finance!). Pro Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 4

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 11

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter