Des centaines de mutations trouvées dans le sang d’une supercentenaire

Des centaines de mutations trouvées dans le sang d’une supercentenaire

25.04.2014
  • van andel

En analysant le sang d’une supercentenaire âgée de 115 ans, des chercheurs ont détecté plus de 400 mutations somatiques acquises dans les cellules sanguines au fil des ans sans causer de maladies. L’étude, publiée en ligne dans « Genome Research », aide à mieux comprendre le vieillissement et les limites de la longévité.

Une prématurée devenue doyenne de l’humanité

Née en 1890, prématurée chez qui de nombreux doutes sont émis quant à ses possibilités de survie, Hendrikje van Andel-Schipper est finalement devenue la doyenne de l’humanité peu avant son décès en 2005 à l’âge de 115 ans. Cette Hollandaise qui a conservé toute sa tête jusqu’à la fin, avait donné son corps à la science avec l’autorisation de publier les résultats scientifiques en dévoilant son identité.

L’autopsie n’avait montré aucun signe de maladie d’Alzheimer ni de maladie cardio-vasculaire mais avait révélé un cancer gastrique.

Cette fois les chercheurs ont cherché à déterminer si, avec l’âge, des mutations s’accumulent dans les cellules normales. Notre sang est continuellement repeuplé en cellules par les 10 000 à 20 000 cellules souches hématopoïétiques (CSH) situées dans la moelle osseuse qui s’autorenouvellent (une fois tous les 6 à 12 mois) et se différencient dans les différentes lignées sanguines. Au cours des divisions, ces cellules sont susceptibles d’acquérir des mutations somatiques. Des centaines de mutations ont été détectées dans le sang des patients leucémiques.

En recourant au séquençage génomique complet, Holstege et coll. ont détecté environ 450 mutations au niveau des cellules sanguines de cette femme de 115 ans. Ces mutations somatiques qui n’ont pas été observées au niveau cérébral ni dans les autres organes, résident dans des régions non-codantes du génome et n’ont jamais été associées à une maladie. Elles ne semblent pas conférer un avantage de croissance aux cellules. Selon les auteurs de l’étude, cette découverte suggère que des mutations somatiques sont habituellement acquises dans les CSH durant le vieillissement normal, et la majorité ne sont pas nuisibles à la santé.

Épuisement des cellules souches

En examinant la fraction des globules blancs porteurs de mutations, les chercheurs ont fait une découverte majeure expliquent les limites de la longévité. « À notre grande surprise, nous avons découvert que, au moment de son décès, le sang périphérique n’était produit que par deux cellules souches actives apparentées – par contraste aux 1 300 cellules souches simultanément actives », explique le Dr Henne Holstege (Centre universitaire médical d’Amsterdam) qui a dirigé ce travail.

De plus, les globules blancs sanguins avaient des télomères – les extrémités protectrices des chromosomes qui se raccourcissent à chaque division cellulaire – 17 fois plus courts que les télomères des cellules cérébrales ou d’autres tissus.

« Puisque ces cellules sanguines avaient des télomères extrêmement courts, nous pensons que la majorité des CSH sont mortes du fait d’un "épuisement des cellules souches", lorsque la limite maximale des divisions des cellules souches a été atteinte », poursuit le Dr Holstege.

L’épuisement des cellules souches pourrait-il ainsi jouer un rôle dans la longévité humaine ? « Pour s’en assurer, il faudra étudier de manière similaire d’autres personnes extrêmement âgées comme Mme Van Andel-Schipper afin d’obtenir des preuves supplémentaires », confie au « Quotidien » le Dr Holstege.

Genome Research, 23 avril 2014, Holstege et coll.

Dr Véronique Nguyen
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
26.04.2014 à 15h32

« Ah mince ! Les russes ne vont pas être contents, ils vont avoir "une dent" contre les hollandais ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 9

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter