Coopérations, service public territorial : le rapport Devictor mécontente les libéraux

Coopérations, service public territorial : le rapport Devictor mécontente les libéraux

25.04.2014

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) et la Conférence nationale des présidents de commission médicale d’établissement (CME) de cliniques s’insurgent contre plusieurs propositions émises par Bernadette Devictor dans un rapport relatif au service public territorial de santé, remis mardi 22 avril à Marisol Touraine.

La CSMF n’apprécie pas l’idée d’introduire une « obligation » de contractualisation (même si le terme n’est pas employé dans le rapport) entre les médecins libéraux et les agences régionales de santé (ARS) dans le cadre d’un nouveau « service public territorial de santé ». Le syndicat y voit « le mode d’emploi d’une étatisation de la médecine de ville sous la coupe des ARS et la fin de toute liberté d’installation et d’entreprendre ». Le syndicat appelle la ministre de la Santé à « rejeter cette mauvaise copie ».

Les contraintes du service public

Pour leur part, les présidents de CME de cliniques redoutent que les praticiens libéraux soient en réalité « les futures victimes » du service public territorial de santé (SPTS), « pourtant louable dans ses objectifs », à la faveur d’obligations territoriales ou tarifaires intenables. Pour les présidents de CME des cliniques, seuls seront inclus dans le service public hospitalier « les établissements qui auront la quasi-totalité de leurs praticiens proposant un reste à charge zéro pour tous les patients ». Cette condition est selon eux « inacceptable ».

« On ne peut pas éternellement demander aux médecins libéraux des établissements de travailler plus et constater une baisse de leurs revenus qui ne pourra que s’accélérer sous l’effet de la mise en place du service public hospitalier », mettent en garde les présidents de CME de l’hospitalisation privée.

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
25.04.2014 à 21h12

« Typiquement l'article où on ne comprend rien si on n'est pas initié.
Merci pour l'effort de pédagogie à l'avenir car on ne comprend pas les enjeux »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du col de l'utérus : le frottis permet d'éviter 9 cas sur 10

FROTTIS

« Grâce au frottis de dépistage, le cancer du col de l’utérus peut être évité dans 9 cas sur 10 », rappelle l'Institut national du cancer (I... 2

Hamon et Valls, deux candidats qui bousculent les médecins libéraux

hamon valls

Benoît Hamon a créé la surprise ce dimanche en remportant avec 36,3 % des voix le premier tour de la primaire à gauche devant l'ex-Premier... 8

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter