Vaincre l’autisme demande l’annulation du 3e plan

Vaincre l’autisme demande l’annulation du 3e plan

24.04.2014
  • 1398355383517860_IMG_128439_HR.jpg

L’association Vaincre l’Autisme a saisi le Conseil d’État pour demander l’annulation de la circulaire d’application du 3e plan autisme, datée du 13 février 2014, au motif qu’il réserve une trop grande place à l’approche psychiatrique du handicap, « d’obédience psychanalytique en France ».

Selon l’association, le document « affirme une place prépondérante aux structures de psychiatrie dans le suivi des personnes avec autisme ou autres troubles envahissants du développement (TED) » et « porte atteinte au droit de la scolarisation des enfants autistes ».

La circulaire indique qu’il est « primordial de s’assurer de la mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés, notamment les structures de psychiatrie (infanto-juvénile et générale) dont le rôle doit être soutenu et dont l’évolution doit être accompagnée ». « Derrière une bonne volonté affichée, c’est tout un système qui perdure », commente le président M’Hammed Sajidi, rappelant la position de la Haute autorité de santé (HAS) sur les approches psychanalytiques et la psychothérapie institutionnelle, jugées non consensuelles.

Défense de certains psychiatres

L’association reproche également à la circulaire de « bloquer la possibilité de placer les unités d’enseignement au sein des établissements scolaires ordinaires » au profit des structures médico-sociales. Ce plan « ne s’inscrit nullement dans une démarche expérimentale » et cherche à « ménager les spécialistes de la psychiatrie psychanalytique », tranche Vaincre l’autisme.

À front renversé, l’Union syndicale de la psychiatrie (USP) déplore le rejet de la psychanalyse et de la psychothérapie institutionnelle. « Elles ne sont pas interdites, et ont leur place dès qu’elles peuvent soutenir chacun, chaque équipe, et leur travail, dans les entreprises difficiles où ils sont engagés », argumente l’Union. Critiquant la « pensée formatée » des pouvoirs publics, elle dénonce le refus de l’Agence régionale de santé d’accorder une dépense de formation de 80 % pour deux psychologues d’un centre médico-psycho-pédagogique du Val-de-Marne.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
25.04.2014 à 13h48

« Il n'y a pas que dans le milieu de l'autisme que la psychanalyse exerce un lobbying...!

Rappelons succinctement pour commencer, quelques-unes des différentes condamnations sérieuses faites à la psy Lire la suite

Répondre
 
25.04.2014 à 07h32

« "Un autre monde est possible". Psychomotricien, j'ai lu :"Psychomotricité, psychoses et autismes" de J. Boutinaud (2009). J'y ai appris l'existence de la Cippa-Autisme: Coordination Internationale e Lire la suite

Répondre
 
26.04.2014 à 14h05

« "Un autre monde est possible": Oui !!! Je travaille dans un "autre monde possible, où n'a pas cours l'idée qu'en dehors de son propre domaine il n'existe rien de sérieux à penser et à entreprendre" Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 22h57

« Cette association a bien raison de faire ce recours, et j'epère ardemment qu'elle obtiendra gain de cause.
Le lobby psychanalytique a malheureusement encore de la vigueur en France, et risque de con Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 22h45

« En fait, pour vaincre l'autisme, il ne faut pas des médecins (psy ou pas psy) mais des guérisseurs...!
Psychiatre »

Répondre
 
26.04.2014 à 16h16

« Réponse au médecin du 24/04/2014 à 22H45
"le mot "guérisseur" pédopsychiatre éducateur, aide psychologue, psychomotricien, orthophoniste AVS etc... va dans le sens" personne qui aide à la guérison d Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 20h56

« On oublie une triste réalité à laquelle sont confrontés les enseignants du fait du droit à la scolarisation normale. C'est un beau principe mais qui fait dépenser beaucoup d'énergie dans les classes Lire la suite

Répondre
 
25.04.2014 à 11h11

« En fait , rien n'est possible, et srt pas la scolarisation ordinaire ou pas sans une bonne connaissance par les éducateurs et enseignants de ce qu'est l'autisme et la connaissance des vrais et bons Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 22h42

« Tout à fait d'accord ! D'autant que les enseignants n'étant pas toujours formé à cette problématique, le burn-out n'est pas loin !
Psychiatre »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Recrutement, passerelles, maquettes, outils numériques, carrièresAttractivité de l'exercice médical : les CHU à l'offensive Abonné

chu

À l'occasion des 15 e assises nationales hospitalo-universitaires qui s'ouvrent aujourd'hui à Toulouse, doyens, directeurs et présidents de... 1

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... 2

Innovation, recherche... accompagnement des patientsLe Galien 2016 fait peau neuve Abonné

mehl

Quatre nouvelles catégories sont récompensées cette année aux côtés des volets classiques médicamenteux et travaux de recherche. 2016,... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter