Économies, chirurgie ambulatoire, coopérations : Touraine réaffirme ses objectifs

Économies, chirurgie ambulatoire, coopérations : Touraine réaffirme ses objectifs

24.04.2014
  • 1398349003517909_IMG_128449_HR.jpg

Invitée ce jeudi de la radio Europe 1, Marisol Touraine est revenue sur le plan d’économies. La ministre de la Santé a affirmé qu’il était possible de « soigner aussi bien voire mieux, sans toucher à la qualité de la protection, mais en réorganisant notre système ». Marisol Touraine a identifié plusieurs pistes.

• Soigner autrement, faire des économies de structure

L’objectif du gouvernement est d’organiser le système « autrement » entre la ville et l’hôpital. La ministre rappelle que son objectif est de « faire en sorte de soigner davantage en proximité, de faire en sorte que les gens aillent voir le médecin, généraliste ou spécialiste, près de chez eux ». Les urgences ne disposeront pas de moins de moyens « bien au contraire », assure Marisol Touraine.

Des économies sont attendues grâce à la mutualisation des moyens des établissements. « Sur un même territoire, rappelle-t-elle, il y a parfois plusieurs hôpitaux qui ont des systèmes informatiques, des systèmes de blanchisserie différents. Il faut mutualiser ». La ministre assure que la fermeture de petits hôpitaux n’est pas d’actualité. Mais il faut une « plus grande rationalité dans la façon dont sont présents ces hôpitaux et travaillent ensemble ». Oui, il y a des économies à faire, a-t-elle résumé, mais « des économies de structure et d’organisation ».

• Renforcer la coopération entre professionnels de santé

Marisol Touraine assure que « les médecins jouent plutôt le jeu ». Mais, précise-t-elle, une meilleure coopération entre tous les professionnels de santé est indispensable. « C’est de cette façon que nous allons réorganiser notre système pour que les gens aillent moins directement à l’hôpital ».

Des négociations sur la rémunération des équipes pluriprofessionnelles ont démarré entre les syndicats et l’assurance-maladie.

• Le potentiel de la chirurgie ambulatoire

Marisol Touraine juge peu réaliste le chiffre de 5 milliards d’euros d’économies possibles sur ce poste, selon la Cour des comptes. « Ca veut dire que toutes les opérations réalisées à l’hôpital se feraient dans la journée. On fermerait la moitié des lits, on mettrait au chômage la moitié des gens qui travaillent à l’hôpital : ça n’aurait pas de sens ». En revanche, estime-t-elle, il faut « aller plus loin ». Par exemple, des économies sont possibles sur la chirurgie de la cataracte qui pourrait « en 3 ans » se faire à 100 % en ambulatoire.

Les hôpitaux devront veiller à améliorer leurs pratiques, trop hétérogènes. « Il n’y a pas de raison qu’on opère plus de l’appendicite dans le Sud-Ouest que dans le Nord, juge la ministre. Il y a là des objectifs à atteindre ».

• Médicament : pas de nouvelles franchises, pas de déremboursements

Marisol Touraine a redit que de nouvelles franchises sur le médicament n’étaient pas à l’ordre du jour, pas plus que de nouveaux déremboursements. Le pacte de solidarité et de responsabilité se fera « dans le respect de notre modèle de protection sociale ».

Le gouvernement a déjà annoncé qu’il mettrait l’accent sur la montée en puissance des génériques et sur des ajustements de prix.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
25.04.2014 à 10h04

« Pour développer l'ambulatoire dans les hôpitaux il faut fermer 18000 lits ! Les établissements privés ont développé l'ambulatoire pour pallier l'impossibilité d'étendre leur nombre de lits et ils so Lire la suite

Répondre
 
25.04.2014 à 02h02

« "Il n’y a pas de raison qu’on opère plus de l’appendicite dans le Sud-Ouest que dans le Nord, juge la ministre. Il y a là des objectifs à atteindre".
Et quels sont les critères qu'elle a pour dire c Lire la suite

Répondre
 
T Médecin ou Interne 25.04.2014 à 01h00

« Oui un chiffrage du coût des administrations et des agences et des soi disants thinktanks et autre colloques et les soit disants formations qui gravitent autour des soins fantasmés sans soignants. Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 23h49

« Ce gouvernement, comme le précédent, ne touchera donc pas aux médicaments alors que, comparés aux autres pays européens, 10 Md € d'économie seraient possibles, après conversion de la marge des phcie Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 17h04

« On peut aussi diminuer d'un bon tiers les effectifs des directions d'hôpitaux sans perte de service et avec de nombreux gains collatéraux (amélioration de la rapidité des circuits, économies de loge Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter