Expulsions des étrangers malades : les associations font campagne sur Twitter

Expulsions des étrangers malades : les associations font campagne sur Twitter

18.04.2014
  • 1397839272516695_IMG_128133_HR.jpg

L’Observatoire du droit à la santé des étrangers (ODSE), collectif d’associations regroupant notamment Aides, la Cimade, Médecins du monde, le planning familial, ou le groupe d’information et de soutien des immigrés(e)s, lance une campagne « virale » de mobilisation, en appelant chaque citoyen à envoyer un tweet avec le hashtage « soigner ou expulser » à trois ministres : Marisol Touraine, à la Santé, Manuel Valls, à Matignon, et Bernard Cazeneuve, à l’Intérieur. L’objectif : dénoncer les menaces d’interpellation, d’enfermement et d’expulsion, qui pèsent sur les étrangers malades et qui se sont accentuées sous la présidence de François Hollande, selon le collectif. Une douzaine d’heures après le lancement de l’opération le jeudi 17 avril, plus de 1 200 tweets avaient été envoyés.

Loi Besson de 2011

L’ODSE, qui s’était mobilisé lorsque la loi Besson sur l’immigration du 16 juin 2011 avait modifié le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA), n’en est pas à sa première alerte. Au printemps 2013, ses membres invités à l’Assemblée disaient leur déception face à l’alternance. Depuis 2012, ils se battent pour une trentaine de personnes risquant le renvoi vers leur pays d’origine, pourtant dépourvu, dans les faits, des traitements.

Ils réitèrent aujourd’hui leur demande d’un retour au dispositif antérieur à la loi de 2011 et la fin de l’enfermement d’étrangers gravement malades ou des procédures abusives. « Un cadre juridique contraignant doit être instauré pour permettre un accès effectif à la santé en cas d’enfermement et la suspension de toute expulsion tant qu’un avis médical n’est pas rendu », précise l’ODSE.

L’Observatoire du droit à la santé des étrangers (ODSE), collectif d’associations regroupant notamment Aides, la Cimade, Médecins du monde, le planning familial, ou le groupe d’information et de soutien des immigrés(e)s, lance une campagne « virale » de mobilisation, en appelant chaque citoyen à envoyer un tweet avec le hashtage « soigner ou expulser » à trois ministres : Marisol Touraine, à la Santé, Manuel Valls, à Matignon, et Bernard Cazeneuve, à l’Intérieur. L’objectif : dénoncer les menaces d’interpellation, d’enfermement et d’expulsion, qui pèsent sur les étrangers malades et qui se sont accentuées sous la présidence de François Hollande, selon le collectif. Une douzaine d’heures après le lancement de l’opération le jeudi 17 avril, plus de 1 200 tweets avaient été envoyés.

Loi Besson de 2011

L’ODSE, qui s’était mobilisé lorsque la loi Besson sur l’immigration du 16 juin 2011 avait modifié le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA), n’en est pas à sa première alerte. Au printemps 2013, ses membres invités à l’Assemblée disaient leur déception face à l’alternance. Depuis 2012, ils se battent pour une trentaine de personnes risquant le renvoi vers leur pays d’origine, pourtant dépourvu, dans les faits, des traitements.

Ils réitèrent aujourd’hui leur demande d’un retour au dispositif antérieur à la loi de 2011 et la fin de l’enfermement d’étrangers gravement malades ou des procédures abusives. « Un cadre juridique contraignant doit être instauré pour permettre un accès effectif à la santé en cas d’enfermement et la suspension de toute expulsion tant qu’un avis médical n’est pas rendu », précise l’ODSE.

Coline Garré Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
20.04.2014 à 12h41

« En période de difficultés financières les soins sponsorisés par les Français doivent leur être exclusivement réservés »

Répondre
 
20.04.2014 à 11h06

« Que les "bons esprits" qui le soutiennent et font des pétitions, les prennent dans leurs grands appartements parisiens du boulevard St Germain et installent leurs caravanes sur la pelouse de leurs r Lire la suite

Répondre
 
20.04.2014 à 09h49

« A un moment où les déficits s'accentuent et particulièrement à la Sécurité sociale, comment faire comprendre à ces associations angéliques ou utopiques, (c'est selon) qu'elles sont en train de scie Lire la suite

Répondre
 
19.04.2014 à 21h18

« "On a qu'a faire comme en URSS" . L'exil russe "avec une proclamation française " ou chaque être humain doit avoir le droit de penser par lui -même et d'exprimer sans crainte son opinion"
ça ravir Lire la suite

Répondre
 
18.04.2014 à 22h29

« La santé n'a pas de prix... mais elle a un coût...
Qui paye in fine ?
Nous les contribuables français...
Que les biens pensants payent ces soins...
Nous n'avons plus les moyens de prendre en charge Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À Saint-Lunaire, branle-bas de combat pour remplacer un généraliste

st lunaire

À Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine), station balnéaire près de Dinard, la prochaine saison touristique donne des sueurs froides à la mairie. L... 9

Perturbateurs endocriniens : 7 écolos contaminés jusqu’aux pointes des cheveux

Perturbateurs endocriniens : 7 écolos contaminés jusqu’aux pointes des cheveux-1

Quel lien existe-t-il entre la navigatrice et présidente de WWF-France Isabelle Autissier, Yann Arthus-Bertrand, Nicolas Hulot,... 5

François Fillon : « Le gouvernement socialiste a montré son mépris des médecins »

FILLON

« Pas question de toucher à l'assurance-maladie, et encore moins de la privatiser ». Après des semaines de polémique, le candidat LR à l'éle... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter