Au Maroc, les prix de 1 258 médicaments vont baisser de 30 à 60 %

Au Maroc, les prix de 1 258 médicaments vont baisser de 30 à 60 %

16.04.2014
  • 1397653705515772_IMG_127849_HR.jpg

Il n’y a pas qu’en France que les tutelles imposent des baisses de prix des médicaments. Le Maroc a publié le 8 avril dans son « Bulletin officiel » une liste de 1 258 médicaments, essentiellement indiqués dans le traitement d’« affections lourdes et coûteuses », dont les prix vont baisser de 30 à 60 % à partir du 8 juin 2014. En 2013 déjà, le ministère avait imposé une baisse équivalente sur 320 médicaments.

Parmi les classes thérapeutiques les plus touchées par cette baisse programmée, note le quotidien « Aujourd’hui le Maroc », figurent les maladies cardiovasculaires, les maladies métaboliques, le diabète, les médicaments antinéoplasiques et les antibiotiques.

Le ministère de la Santé marocain ajoute que, dorénavant, le prix de tout médicament nouvellement introduit sur le marché « sera aligné sur le prix le plus bas pratiqué dans les pays retenus pour la comparaison ». Il prévient qu’il prendra des dispositions « en vue de garantir l’application de la baisse des prix dans les pharmacies ».

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
18.04.2014 à 16h17

« Oui, c'est vrai, mais il y a certains médicaments qui n'ont plus "la cote en France", attention à ce que vous achetez! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter