Le café diminue le risque de décès par cirrhose

Le café diminue le risque de décès par cirrhose

07.04.2014
  • 1396885600513034_IMG_127223_HR.jpg

Le café auquel on prête bon nombre de vertus pourrait réduire les décès par cirrhose hépatique selon une vaste étude de cohorte The Singapore Chineese Health Study qui suit plus 63 000 sujets, âgés de 45 à 74 ans, depuis 1993. À l’issue des 14 années d’observation, 144 personnes étaient décédées de cirrhose, dont 33 de cirrhose post-hépatite B, 2 post-hépatite C et 14 de cirrhose alcoolique.

Une protection dose-dépendante

Selon les résultats de cette étude coordonnée par le Pr Woon-Puay Koh (Singapour) publiée dans le mensuel Hepatology, les buveurs de café – au moins deux tasses par jour – ont une réduction de 66 % du risque de décès par cirrhose (HR = 0,34 ; IC à 95 %, IC = 0,14 -0,80). Il existe une relation forte, inverse, et dose-dépendante entre la consommation de café et le risque de décès par cirrhose non liée à une hépatite virale (p = 0,013) : le HR est de 2,72 ( 0,98-7,5) pour 1 tasse par jour et de 10,23 (4,89-21,38) pour 4 tasses ou plus par jour.

Les autres aliments, les jus de fruits, n’ont eu aucun impact et la protection s’observe que dans les atteintes cirrhotiques qui ne sont pas d’origine infectieuse.

L’étude reste observationnelle, souligne la publication, et le lien de causalité ne peut pas être établi.

Les vertus du café sur la santé hépatique sont étudiées depuis longtemps. Souvent, il est conseillé aux patients cirrhotiques de stopper l’alcool, d’adopter une bonne hygiène alimentaire et de supprimer le café, « auquel il ne faudrait pas renoncer », souligne Jean-François Dufour, éditeur de la revue. Selon plusieurs études épidémiologiques, le café est bon pour le foie.

Comment ? C’est la question ; plusieurs mécanismes ont été mis en évidence. La caféine diminue la stéatose, induit une oxydation hépatique, augmente l’autophagie et diminue l’enzyme mTOR impliquée dans la tumorogenèse. Chez la souris, suralimentée en graisses, la caféine prévient également l’accumulation lipidique intra-hépatique. Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé, la cirrhose représente 1,3 % des causes de décès dans le monde.

Coffee, alcohol and other beverages in relation to cirrhosis mortality : the Singapore Chinese Health Study

Hepatology 2014

Dr Anne Teyssédou
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
09.04.2014 à 10h23

« C'est pour cela qu'un buveur chronique n'en boit jamais. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 4

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de... Commenter

Le nombre de cancers a augmenté de 33 % entre 2005 et 2015 dans le monde

En 2015, 17,5 millions de cas de cancer ont été recensés dans le monde, ainsi que 8,7 millions de décès, selon la dernière édition du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter