Première RTU pour une maladie rare

Première RTU pour une maladie rare

04.04.2014
  • 1396617201512586_IMG_127100_HR.jpg

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié jeudi la première recommandation temporaire d’utilisation (RTU) concernant le tocilizumab (Roactemra, commercialisé par Roche) dans l’indication du traitement de la maladie de Castleman. Cette publication fait suite à la recommandation du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence du médicament (EMA). Jusqu’à présent, Roactemra était prescrit en France pour le traitement de certaines formes de polyarthrites rhumatoïdes. Il n’était pas indiqué en Europe contre la maladie de Castleman, contrairement au Japon.

Usage hospitalier

Ce médicament fait actuellement l’objet d’un plan de gestion des risques européen, et est réservé à l’usage hospitalier et à certains spécialistes. Le nombre de patients potentiellement concernés par cette RTU est de l’ordre de la dizaine par an.

La maladie de Castleman est une tumeur bénigne et rare des ganglions lymphatiques pour laquelle il n’existe pas de traitement spécifique. Plusieurs études ont montré que Roactemra peut être une alternative à la chimiothérapie. C’est la deuxième RTU attribuée en France, après celle du Baclofène, et la première pour une maladie rare.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter