Exclusif : pas de ministère de la Santé dans le futur gouvernement

Exclusif : pas de ministère de la Santé dans le futur gouvernement

01.04.2014

Le futur gouvernement, dont la composition sera annoncée dans les toutes prochaines heures, ne comportera pas de ministère de la Santé, selon plusieurs sources concordantes proches de l’Élysée.

Le chef de l’État avait exprimé son intention de nommer un gouvernement resserré. Le ministère de la Santé va faire les frais de ce remaniement consécutif à la large défaite de la majorité aux élections municipales.

La décision a été actée lundi matin, lors d’une rencontre entre François Hollande et le nouveau Premier ministre Manuel Valls qui a duré près de deux heures. La suppression du ministère de la Santé s’inscrit dans le cadre du pacte de responsabilité, qui doit permettre à l’État de dégager 50 milliards d’euros d’économies entre 2015 et 2017.

Supprimer le problème

Un rapport alarmant du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance-maladie soulignait que les dépenses de santé devraient augmenter de façon exponentielle, jusqu’à doubler le déficit de la branche maladie pour le porter à 14 milliards d’euros en 2020. « L’assurance-maladie est en déficit permanent, c’est devenu un gros problème, confie sous couvert d’anonymat un expert de Bercy. La solution est rapidement apparue qu’il fallait supprimer le problème. »

La décision a été d’autant plus facile à prendre que Manuel Valls n’est pas très à l’aise sur les sujets en lien avec la santé, étant par ailleurs hypocondriaque. Un sous-secrétaire d’État placé auprès du futur ministre du Budget devrait assurer les affaires courantes à l’hôpital et la médecine de ville. « Ce sous-secrétaire devra avoir le profil de l’emploi, être rigoureux et intransigeant, pour piloter la stratégie nationale de santé à moindre coût et ne pas accorder de revalorisation aux professions de santé pendant trois ans », poursuit cet expert.

La nouvelle, qui a fuité dès lundi après-midi, a fait l’effet d’une bombe, avenue de Duquesne. De nombreux salariés ont été aperçus, déménageant leurs cartons, a constaté sur place un journaliste du « Quotidien ».

Les vastes bâtiments de l’ex-ministère de la Santé, dans le VIIe arrondissement de Paris, vont être mis en vente. Les murs pourraient toutefois rester consacrés à une activité en lien avec le monde sanitaire. Un grand groupe privé souhaiterait en effet en faire l’acquisition pour y construire un EHPAD.

Mise à jour : poisson d'avril ;-)

Vrila d’Ospinos
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
03.04.2014 à 22h00

« Quand je disais que ça pouvait être prémonitoire… Must read : http://www.slate.fr/france/85529/ministere-sante-oublie-poisson-avril-quotidien-du-medecin »

Répondre
 
01.04.2014 à 15h26

« Génial ! Pour supprimer les problèmes de budget et d'économies, supprimons Bercy, pour supprimer les problèmes de l'école, supprimons le ministère de l'Education nationale et ainsi de suite... Avec Lire la suite

Répondre
 
01.04.2014 à 14h25

« Ha ha Vrila d’Ospinos ooo (:-)))

Répondre
 
01.04.2014 à 12h29

« Il faut continuer avec le sourire » !

Répondre
 
JEROME M Médecin ou Interne 01.04.2014 à 11h50

« La nageoire est un peu grande... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
vieux

Grippe : premières leçons d'une épidémie précoce Abonné

L'arrivée précoce de la grippe a surpris les professionnels de santé et les hôpitaux. Le virus A(H3N2) circulant touche en majorité les personnes âgées. D'aucuns évoquent déjà l'épidémie de l'hiver 2014/2015 où une surmortalité record avait été observée avec un excès de 18 300 décès. Le Pr Bruno Lina estime qu'il ne s'agit pas d'une « réplique de 2014 ». De plus, la souche circulante est une... 2

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 88

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... 1

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter