925 incidents signalés en 2013 : le nombre d’agressions de médecins atteint un niveau record

925 incidents signalés en 2013 : le nombre d’agressions de médecins atteint un niveau record

01.04.2014
  • sécurité

Selon le conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM), 925 praticiens ont signalé avoir été victimes d’une agression en 2013 dont 75 % exercent en cabinet de ville. Il s’agit d’un record depuis la création en 2003 de l’« Observatoire de la sécurité des médecins » qui compile chaque année les incidents déclarés. Leur nombre a largement augmenté ces deux dernières années (798 en 2012 et 822 en 2011). Il faut remonter à 2010, avec 920 agressions signalées, pour retrouver de tels niveaux.

Le Nord, la Seine-St-Denis et Paris en tête en nombre d’agressions

L’an dernier, le Nord a été le théâtre de 48 événements (45 en 2012), la Seine-Saint-Denis de 45 (46 en 2012) et Paris de 40 (41 en 2012). À l’autre bout du palmarès, on trouve, le Loir-et-Cher, le Lot-et-Garonne, le Morbihan, l’Orne et les Pyrénées-Atlantiques où aucun incident n’a été signalé en 2013.

Mais si l’on rapporte le nombre d’incidents à la population médicale, le palmarès est tout autre. La Loire et le Cher arrivent en tête avec 1,6 % de leurs praticiens ayant été victimes d’une agression, suivis par la Savoie, la Meuse et le Val-d’Oise (1,3 %), et la Seine-Saint-Denis (1,2 %). Le Nord obtient un score de 0,6 %, et Paris est loin derrière avec 0,3 %.

De manière générale, ces agressions ont le plus souvent lieu en centre-ville (58 %). Viennent ensuite la banlieue (23 %), puis le milieu rural (14 %).

La victime type : un généraliste de sexe masculin

58 % des victimes sont des généralistes (56 % en 2012). Chez les spécialistes, les plus touchés sont les ophtalmos (7 % en 2013, 6 % en 2012), les psychiatres (4 % en 2013, 5 % en 2012), et les gynécologues obstétriciens (3 % en 2013, 4 % en 2012). Les dermatologues, les médecins du travail, et les pédiatres prennent la suite du classement. Les médecins qui ont déclaré un incident sont à 55 % des hommes, mais ils représentaient 57 % de la population médicale.

profilvictimes_0.png
Profil des victimes (source : CNOM)

 

L’agresseur n’est pas toujours le patient

Le patient n’est l’agresseur que dans 53 % des cas. Dans 16 %, c’est un accompagnant qui est à l’origine de l’agression. Pour le reste, il peut s’agir d’un membre de la famille d’un patient, d’un collègue ou collaborateur, voire même (mais c’est rare), d’un membre de la direction d’un centre hospitalier.

L’agression se fait sans arme dans 97 % des cas. Quand une arme est utilisée, il s’agit le plus souvent d’un couteau ou d’une arme à feu, d’une canne, d’une pierre, d’une barre de fer, voire d’une hache.

L’agression n’est que verbale dans 69 % des cas, ou a pour but un vol (21 %). Le praticien a été agressé physiquement (mais sans arme) dans 11 % des cas. Parfois, plusieurs cas s’additionnent.

Quand il y a vol, les sacs à main, portefeuilles et ordonnanciers sont les plus visés (4 %). Viennent ensuite les tampons professionnels (3 %), l’argent ou le véhicule (2 %), le téléphone ou un appareil médical (1 %), voire la plaque professionnelle.

Des motifs d’agression variés

Dans 33 % des cas, l’agression fait suite à un reproche au sujet de la prise en charge du patient. Elle peut aussi venir d’un refus de prescription (16 %), ou d’un temps d’attente jugé excessif (11 %). Le refus de payer une consultation, un état de manque ou un délai de rendez-vous trop lointain déclenchent aussi parfois l’agression. Dans 8 % des cas, l’incident a entraîné une interruption de travail du praticien, le plus souvent inférieure à huit jours.

motif_incident_0.png
Motif de l'incident (source : CNOM)

Peu de dépôts de plainte

Seuls 31 % des médecins agressés portent plainte après l’incident, et 14 % déposent une main courante. Le pourcentage de dépôt de plainte baisse d’ailleurs d’année en année. En 2006, 39 % des praticiens agressés y recouraient, un taux qui passe à 37 % en 2007, 35 % en 2009 et 34 % en 2011. Sans doute faut-il y voir le signe d’une banalisation de ces agressions.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 22 Commentaires
 
06.04.2014 à 10h10

« Personnellement je dépose maintenant plainte directement à la gendarmerie avec le nom de la personne ... Et ensuite à l'ordre ... Cette personne ne sera évidemment plus mon patient ( s'il l'a été Lire la suite

Répondre
 
02.04.2014 à 15h49

« Ancienne infirmière libérale, et actuellement reconvertie comme psychologue, je me spécialise dans la prévention du "burn-out" des professionnels de santé libéraux sur l'Hérault, et je constitue des Lire la suite

Répondre
 
02.04.2014 à 13h16

« Il y a les agressions dont peuvent se plaindre les médecins et celles qu'ils ne signaleront pas... car ils ont été assassinés... çà on n'en parle guère. Cf notre confrère psychiatre assassiné devant Lire la suite

Répondre
 
02.04.2014 à 11h31

« Il y a quelques années, j'ai été agressé au cours d'une garde; 8 jours d'arrêt de travail; j'ai porté plainte et mon agresseur a écopé de 6 mois de prison, dont 3 ferme. Le fait de porter plainte m' Lire la suite

Répondre
 
02.04.2014 à 10h44

« Les médecins sont en première ligne comme lieu d'adresse de la souffrance, de l'angoisse, de la psychopathologie ordinaire, les addictions ... et se retrouvent la plupart du temps seuls pour y faire Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le programme santé de Fillon trouble (aussi) Les Républicains

Fillon

Y a-t-il quelque chose qui cloche dans le programme santé de François Fillon ? Ses très proches jurent que non mais, au sein des... 2

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter