AMP : encore trop d’accouchements multiples, selon l’Agence de la biomédecine

AMP : encore trop d’accouchements multiples, selon l’Agence de la biomédecine

28.03.2014
  • 1396023347510864_IMG_126627_HR.jpg

L’Agence de la biomédecine (ABM) a pour mission, depuis la loi de bioéthique de 2011, de publier les résultats des activités des centres d’Assistance médicale à la procréation (AMP). Pour la deuxième année, l’ABM présente les données concernant les tentatives de fécondations in vitro (FIV) intraconjugales avec ou sans ICSI, en tenant compte des caractéristiques de leur patientèle et en particulier de l’âge des femmes, dans 101 centres français.

Quelque 59 605 ponctions ont été réalisées en 2011. Quatre indicateurs ont été retenus.

Les 30-34 ans majoritaires

Le taux d’accouchement, issu d’embryons frais, par ponction, était de 19,6 %, le taux d’accouchement, issu d’embryons frais ou congelés, par ponction, était de 24,0 %, le taux d’accouchement, issu d’embryons congelés, par décongélation, était de 11,5 % et la moyenne de la fréquence des accouchements multiples de 17,7 %. « L’analyse des résultats au niveau national indique que très peu de centres ont une fréquence d’accouchement multiple significativement supérieure à la moyenne nationale alors que dix ont une fréquence d’accouchement multiple significativement inférieure à la moyenne nationale », souligne l’agence. Et de poursuivre : « Malgré les améliorations récentes, la fréquence des accouchements multiples reste élevée en France. L’objectif est de poursuivre et accentuer les efforts des équipes visant à réduire l’incidence des grossesses multiples. »

Chaque centre a réalisé en moyenne 590 ponctions. La plus grande proportion de ces ponctions (33,6 %) se retrouve chez les femmes de 30 à 34 ans, suivies par celles de moins de 30 ans (22,7 %) puis celles de 20 à 27 ans (19,3) avant de tomber aux alentour de 11 % pour les 38 à 39 et 40 à 42 ans.

Par ponction, 8,9 ovocytes et 4, 7 embryons en moyenne ont été obtenus.

L’ABM présente les résultats individuels des 101 centres sous forme de graphique en entonnoir, ou funnel plot, permettant de visualiser rapidement les centres inférieurs à la moyenne nationale pour chaque indicateur.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
28.03.2014 à 19h54

« "Merci les années 70/80/90! "72" un enfant où je veux, quand je veux, le patriarcat à la poubelle "80" femme des années 80" avec qui je veux ou seule ! "90" moi je veux pas souffrir, vive la péridur Lire la suite

Répondre
 
28.03.2014 à 21h53

« Tout à fait d'accord. »

Répondre
 
29.03.2014 à 11h54

« Quel rapport avec le nombre moyen d'embryon transféré en FIV ?
Car le travail du biologiste et du clinicien en AMP est justement de conseiller les couples, les informer sur les risques de grossesse Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 1

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 60

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter