L’Académie nationale de médecine veut faire de la lutte contre le cannabis une cause nationale

L’Académie nationale de médecine veut faire de la lutte contre le cannabis une cause nationale

27.03.2014
  • 1395852358510054_IMG_126374_HR.jpg

À l’issue d’une séance de l’Académie nationale de médecine dédiée au cannabis, les Prs Jean Costentin, Jean Pierre Goullé, et le psychiatre Jean Pierre Olié de la sixième commission de l’Académie ont recommandé une série de mesures pour ralentir la progression de la consommation de cannabis en France, où l’on dénombre 1,3 million d’usagers réguliers et 550 000 consommateurs quotidiens selon les chiffres 2012 de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies.

En premier lieu, ils réclament que la lutte contre le cannabis soit érigée au rang de cause nationale, avec la mise en place de campagnes d’information sur les dangers du cannabis et des cannabinoïdes de synthèse pour la santé physique et psychique, en particulier durant la période correspondant au développement du système nerveux.

Ils estiment en outre que les effets délétères du cannabis chez les personnes déjà porteuses de troubles mentaux justifient que l’on prenne en compte, dans le processus d’accréditation des établissements accueillant ces malades, la prévention de toute forme de commerce et de consommation du cannabis en leur sein.

Empêcher le commerce de graines sur Internet

L’Académie de médecine demande en outre que soi inscrites dans la loi des mesures pour empêcher, dans les boutiques ou via Internet, l’achat de matériel et de semences permettant la culture du chanvre indien. Elle réclame aussi que l’on interdise la vente aux mineurs de vapoteurs, de pipes à eau et de papier à cigarette grand format.

Dans leur argumentaire, les académiciens rappellent que « l’usage du cannabis perturbe les fonctions cognitives, en particulier à l’âge des acquisitions scolaires et universitaires », et insiste sur « le risque de troubles anxieux et dépressifs et d’apparition ou d’aggravation de troubles psychotiques ». Ils évoquent également les risques de troubles somatiques : cancers O.R.L et bronchopulmonaires, cancers du testicule, troubles cardio-vasculaires, et perturbations endocriniennes.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
28.03.2014 à 12h52

« Eh, il y ont pas pensé ceux de l'académie, mais il faut faire de la "prévention" dans" les ÉCOLES PRIMAIRES" contre le CANNABIS, fumer dans les WC, c'est facile et "GROUPER" comme ils disent, "on es Lire la suite

Répondre
 
27.03.2014 à 10h26

« C'est une excellente idée et je prie le ciel pour que ça marche ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... 1

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter