Le Dr Jean-Paul Ortiz nouveau président de la CSMF !

Le Dr Jean-Paul Ortiz nouveau président de la CSMF !

22.03.2014
  • ortiz

L’outsider a gagné haut la main. Le Dr Jean-Paul Ortiz, 57 ans, vient d’être élu président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), à l’issue du vote du conseil confédéral, ce samedi après-midi, à Paris (avec 75% des voix).

Le néphrologue de Cabestany (Pyrénées-Orientales), également aux manettes de l’URPS « médecins libéraux » du Languedoc-Roussillon et du Syndicat des médecins de l’hospitalisation privée (SYMHOP), a largement battu le Dr Jean-François Rey, gastroentérologue à Saint-Laurent du Var, et qui était jusqu’à la semaine dernière président des spécialistes de la CSMF (UMESPE).

Le Dr Ortiz aura la lourde de tâche de succéder au Dr Michel Chassang, figure du syndicalisme, qui était à la tête de la première centrale de médecins libéraux depuis 12 ans.

Cette élection aussi large est une demi-surprise. Le Dr Rey, 66 ans, faisait figure d’héritier en raison des douze années passées aux côtés de Michel Chassang en tant que patron de l’UMESPE, la puissante branche des spécialistes confédérés. Le Dr Rey avait pris une stature supplémentaire en devenant président de l’UNPS (Union nationale des professionnels de santé) en juillet dernier.

Mais le Dr Ortiz, à l’issue d’une campagne discrète mais très méthodique, a finalement su convaincre une grande majorité de conseillers confédéraux qu’il pouvait être un président de « combat et d’espoir », incarnant une forme de modernité à l’heure où la médecine libérale se transforme rapidement. Un leader surtout capable de « garder le corps médical à l’abri des dérives bureaucratiques des tutelles, caisses, État et ARS », comme le stipule sa profession de foi.

Pas de rupture majeure

Le Dr Ortiz a habilement su mettre en avant l’ancrage régional, un atout fort alors que la CSMF préside l’immense majorité des URPS et que ces structures ont pris beaucoup d’importance dans la conduite des politiques de santé et les expérimentations. La semaine passée déjà, l’élection à la tête de l’UMESPE de Patrick Gasser (un autre président d’URPS) avait été perçue comme un signal positif pour Jean-Paul Ortiz...

Sa présidence ne marquera toutefois pas de rupture majeure puisque le Dr Ortiz, fidèle à la conception libérale et sociale de l’exercice médical, portera la stratégie déclinée dans le nouveau projet confédéral, adopté par la CSMF à l’unanimité en janvier. Certains estiment aussi qu’il faudra ouvrir davantage la Conf’ aux jeunes et aux femmes.

Les défis ne manqueront pas, délicats et immédiats : négociation interprofessionnelle sur les nouvelles rémunérations d’équipe, revendications tarifaires, contrats complémentaires responsables, évolution du contrat d’accès aux soins, extension de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP)... Autant de dossiers brûlants qu’il trouvera sur son bureau de président dès lundi !

Cyrille Dupuis
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 18 Commentaires
 
24.03.2014 à 06h49

« Moi ce que je sais c'est que Chassang a la légion d'honneur, qu'il est président du syndicat de l'ensemble des professions libérales et que la cs des secteurs I est a 23 euros !!!! Donc oui j'espère Lire la suite

Répondre
 
23.03.2014 à 20h10

« Curieux comme les commentaires sont dithyrambiques sur ces élections alors qu'ils sont l'inverse sur les sujets de fonds professionnels... Les délégués de la csmf sont présents sur le blog que lorsq Lire la suite

Répondre
 
23.03.2014 à 18h35

« Les médecins ont beaucoup de chance d´avoir la CSMF et des hommes d´honneur et de valeur comme M Chassang hier et JP Orthiz à présent. Plutôt que de critiquer sans rien proposer venez plutôt les rej Lire la suite

Répondre
 
23.03.2014 à 17h07

« La CSMF doit maintenant reprendre le dossier laissé en plan depuis plus de 2 ans, des médecins de secteur1, nouveaux esclaves modernes de technoadministratifs. Le médecin est diplomé minimum bac+10, Lire la suite

Répondre
 
23.03.2014 à 11h46

« L'héritage de Chassang est très lourd à porter ! Comme en syndicalisme il est de bon ton de ne jamais relever les erreurs du passé, l'avenant 8 persistera, la ROSP sera renforcée, et les discussions Lire la suite

Répondre
 
23.03.2014 à 12h59

« Il faut savoir donner l'impression que l'on accepte, non pas tout, mais beaucoup. Il faut savoir faire le dos rond. L'efficacité syndicale est à ce prix. Bravo à ceux qui l'ont compris. Je pense que Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter