L’alcool pour aider au traitement de la fibrillation auriculaire

L’alcool pour aider au traitement de la fibrillation auriculaire

06.03.2014

Un article publié dans le « Journal of the American College of Cardiology » décrit une procédure tentée par Michel Valderrabano et coll. (Houston), qui montre que l’alcool administré en local peut aider au traitement ablatif d’une fibrillation auriculaire.

En perfusant une petite quantité d’éthanol à 98 % via le cathéter guidant l’ablation par radiofréquence, ont peut éviter la stimulation électrique habituellement utilisée pendant la procédure ablative, observent Valderrabano et coll. Cette stimulation électrique sert à déterminer si l’ablation est réussie, mais elle peut être à l’origine d’une récidive de la fibrillation auriculaire. L’ablation est réalisée sur un groupe nerveux proche de la veine de Marshall.

Risques collatéraux

« L’ablation par radiofréquence est associée à des risques sur des structures collatérales. Les risques existent aussi lors des abords chirurgicaux. Nous observons que l’ablation avec une aide chimique, en introduisant un cathéter via une veine jugulaire et en utilisant l’alcool, peut éliminer une activité nerveuse anormale. »

L’ajout d’alcool à la procédure se révèle un moyen plus efficace pour interrompre l’activité nerveuse que le traitement chirurgical standard.

En dépit d’un traitement efficace, la fibrillation auriculaire tend à récidiver. Une récidive de la procédure d’ablation est alors nécessaire. Valdebarrano et coll. cherchent à améliorer la première approche afin d’éviter de la réitérer. Ils relèvent qu’il n’y a pas de présence d’alcool dans le sang circulant des patients qui ont reçu l’alcool en perfusion locale.

Dr Béatrice Vuaille
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 89

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... 1

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter