Épidémie de grippe : pas d’éléments en faveur d’une gravité supérieure à celle des dernières saisons

Épidémie de grippe : pas d’éléments en faveur d’une gravité supérieure à celle des dernières saisons

26.02.2014
  • 1393428009501591_IMG_123779_HR.jpg

« L’activité grippale est épidémique depuis 5 semaines au niveau national mais elle reste modérée et n’a pas progressé », observe le Réseau des Groupes régionaux d’observation de la grippe (GROG). Toutefois, à la faveur des vacances scolaires, l’Aquitaine et l’Ile-de-France sont repassées au-dessous des critères de franchissement du seuil épidémique.

« Les vacances scolaires qui viennent de commencer dans d’autres régions pourraient favoriser la décrue épidémique », annoncent même les GROG. Le Réseau Sentinelles estime, selon ses modèles de prévision, que « l’épidémie est en phase de ralentissement voire de décroissance ».

Le nombre de foyers d’infections respiratoires aiguës en collectivités de personnes âgées est toujours stable. En revanche, le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation pour grippe est en augmentation modérée. Dans un focus sur la surveillance des cas graves admis en réanimation, l’Institut de veille sanitaire (InVS) souligne qu’il n’y a pas, à ce stage, « d’éléments en faveur d’une gravité de l’épidémie supérieure à celle observée ces 5 dernières saisons ».

Un nombre de décès faible pour le moment

Les cas graves ont été très majoritairement infectés par un virus de type A (95 %). Parmi les cas infectés par le virus A, le virus A(H1N1)pdm09 semble prépondérant (86 % des 149 virus A sous-typés), un nombre sans doute surestimé en raison du manque d’outils de détection du virus A(H3N2) dans certains hôpitaux. L’âge des patients admis en réanimation s’étend de 1 à 97 ans avec une médiane à 59 ans.

La majorité des patients (86 %) présentaient un facteur de risque. En dehors de l’âge, les facteurs le plus souvent rencontrés sont une pathologie pulmonaire y compris l’asthme (dans 37 % des cas), une obésité avec ou sans autres comorbidités (22 %), une pathologie cardiaque (18 %) ou un diabète (17 %). L’InVS précise que : « au moins 62 % des cas n’avaient pas été vaccinés ».

Quant à la description des cas, plus de la moitié des patients (56 %) a présenté un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et 7 % a bénéficié d’une oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO). À ce jour, 27 décès ont été recensés chez des patients âgés de 3 mois à 85 ans (médiane 61 ans). Parmi eux, 23 avaient un facteur de risque. La létalité est de 8 %.

L’InVS note que le nombre cumulatif des cas graves (n=338) est supérieur à celui enregistré l’année dernière au moment du pic (n=296) mais que la proportion de personnes sans facteur de risque touchées par la grippe « est la plus faible observée depuis la mise en place de la surveillance des cas graves en 2009 ». Cette proportion varie habituellement entre 19 % et 35 %. De même la proportion de cas graves traités par ECMO (7 %) « est plus basse qu’en 2010-11 (11 %) et identique aux données de la saison passée ».

Dr Lydia Archimède
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
27.02.2014 à 01h01

« Vraiment le vaccin a mauvaise presse et pourtant les parents ne se posent pas tant de questions pour leur bébés. On ne m'a jamais demandé si les 24 vaccins faits la 1 ère année de vie étaient danger Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

Attentats, situation exceptionnelle : en Bourgogne-Franche-Comté, les médecins libéraux s’organisent

blondet

L’URPS médecins libéraux Bourgogne-Franche-Comté organise ce vendredi, à Beaune, une soirée d’information pour présenter à la profession et... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter