Biologie médicale : libéraux et hospitaliers ferraillent sur l’accréditation

Biologie médicale : libéraux et hospitaliers ferraillent sur l’accréditation

25.02.2014
  • 1393337222501142_IMG_123650_HR.jpg

Moins d’un an après l’adoption de la réforme de la biologie médicale qui fixe le calendrier pour l’accréditation des laboratoires (50 % en 2016, 70 % en 2018, 100 % en 2020), les biologistes libéraux et hospitaliers exposent au grand jour leurs divergences.

Le conflit se concentre sur la validation biologique des résultats d’examens, avant leur transmission. D’un côté, le Syndicat national des biologistes des hôpitaux (SNBH), présidé par le Dr Françoise Cotty, alerte sur les refus d’accréditation que connaissent plusieurs centres hospitaliers (CH). Le Comité Français d’accréditation (COFRAC) leur reproche la diffusion de résultats non préalablement validés par un biologiste, une pratique tolérée pendant la permanence des soins, mais interdite en journée.

Les petits centres en difficulté

Le SNBH, qui est déjà intervenu auprès du ministère de la Santé et du COFRAC à ce sujet, demande que la communication des résultats d’examens urgents soit possible 24h/24 et 7 jours sur 7, après validation par des techniciens habilités.

Il fait valoir, à travers une lettre ouverte d’un « biologiste un peu las » destinée à sensibiliser les présidents de CME et les Directeurs de CH, les difficultés propres aux petits centres qui ne disposent pas d’une garde de biologiste sur place. « Les biologistes privés ne sont souvent guère concernés par les urgences ou sont organisés en gros plateaux techniques avec des effectifs leur permettant de faire face. Les collègues de CHU se retranchent derrière leurs internes...qui ne sont pourtant pas plus habilités à libérer un résultat que ne l’est un technicien » lit-on.

Responsabilité

Quatre syndicats de biologistes libéraux ont riposté. Le syndicat des biologistes (SDB), le syndicat des laboratoires de biologie clinique (SLBC) et le syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM) dénoncent dans un communiqué commun des demandes qui portent atteinte à l’égalité de traitement de tous les laboratoires et qui mettent en cause la responsabilité du biologiste médical sur une fonction régalienne.

« Un technicien de laboratoire n’a pas la formation ni les compétences, ni la responsabilité de juger la cohérence de l’ensemble d’un dossier », écrivent-ils, en soulignant la médicalisation de la biologie impliquée par la réforme de 2013.

Les libéraux s’insurgent aussi contre « les contrevérités » énoncés par le SNBH sur les laboratoires de ville (« qui n’auraient jamais à gérer l’urgence ni la permanence des soins ») et demandent la tenue d’une table ronde rassemblant toutes les parties concernées par l’accréditation.

De son côté, le syndicat national des médecins biologistes (SNMB) déplore l’argumentaire du SNBH qui ne tient « aucun compte de l’intérêt du patient et de la santé publique, mais uniquement des contraintes liées à l’accréditation ».

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
04.03.2014 à 09h49

« Le commentaire, qui n'existe paraît-il plus, et qui mettait en parallèle l'exercice de la radiologie et les contraintes assignées à la biologie était très éclairant. Il est inutile, voire dangereux Lire la suite

Répondre
 
28.02.2014 à 10h10

« Il faut revenir au problème de fond qui est la responsabilité du biologiste : la biologie médicale est-elle oui ou non une spécialité à part entière? Si oui, et c'est l'esprit de la réforme, existe- Lire la suite

Répondre
 
04.03.2014 à 09h42

« Aucun médecin clinicien ne ferait de cette obligation de validation biologique au fil de l'eau pour tous les actes de biologie un gage de sécurité pour les patients ; cette obligation est défendue p Lire la suite

Répondre
 
28.02.2014 à 19h15

« Aucun radiologue privé ou public ne se lève la nuit pour interpréter une radio de cheville ou de poignet: elle est relue le lendemain matin, par contre le radiologue se lève pour un scanner ou une I Lire la suite

Répondre
 
26.02.2014 à 22h40

« Pourquoi vous ne publiez pas mon commentaire d'hier ? »

Répondre
 
Stéphane L
Stéphane L La rédaction du Quotidien du Médecin 27.02.2014 à 10h14

« Bonjour. C'est fait. Un petit soucis technique bloquait l'affichage de certains commentaires. Merci pour votre participation. La rédaction. »

Répondre
 
26.02.2014 à 22h34

« Il est bien rare qu'un biologiste privé prenne en charge un grave accident de voiture dans son labo "de campagne" félicitations !
Quant a la guerre publique privée elle est fort néfaste à la profess Lire la suite

Répondre
 
28.02.2014 à 16h11

" Je suis biologiste privé à Paris et je gère des urgences 7 jours sur 7, 24 H sur 24. Ce ne sont pas des polytraumatisés de la route mais des AVC, des infarctus, des chimiothérapies et des aides au d Lire la suite

Répondre
 
28.02.2014 à 00h35

« Désolé, mais le médecin indigné par vos propos corporatistes est libéral et non biologiste, et pense qu'un résultat de troponine par exemple doit être transmis sans délai et ne pas attendre le ré Lire la suite

Répondre
 
26.02.2014 à 11h49

« Le comportement des biologistes hospitaliers est scandaleux. Ils veulent des privilèges mettant en jeu la santé du patient. Des privilèges ils en ont déjà en ayant le droit d'employer comme biologis Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 21

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter