Grande cause nationale 2014 : les déçus de la santé ripostent

Grande cause nationale 2014 : les déçus de la santé ripostent

19.02.2014
  • 1392826448499628_IMG_123247_HR.jpg

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a choisi l’Engagement associatif comme Grande cause nationale pour 2014, un label qui permettra aux associations d’obtenir des diffusions gratuites sur les radios et télévisions pour des appels à la générosité publique. « Cette décision constitue une nouvelle étape dans la politique mise en œuvre pour soutenir le mouvement associatif, faciliter le bénévolat et favoriser l’emploi au sein de l’économie sociale et solidaire », a déclaré Matignon.

Mais cette décision a aussi fait des déçus dans le champ de la santé, qui comptait au moins trois prétendants. Le collectif « Âge et autonomie », piloté par Patrick Kanner, président de l’Union nationale des CCAS, rassemble une centaine d’institutions et d’associations du secteur, pour promouvoir une image positive du vieillissement et le lien intergénérationnel.

Le collectif « Santé mentale et troubles psychiques » réunit 18 organismes régionaux et nationaux de parents, de familles et de professionnels, pour lutter contre la stigmatisation dont souffrent 12 millions de Français (18 % de la population). Loin de baisser les bras, le collectif poursuit la mobilisation et la campagne d’adhésion, qui a déjà recueilli au 31 décembre 2013 plus de 22 000 signataires.

Pas de semaine nationale du diabète

Enfin le collectif « Tous contre le diabète », composé de la Fédération française des diabétiques (AFD), l’Aide aux jeunes diabétiques, et la Société francophone du diabète dénonce une « grande casse nationale », alors que cette pathologie concerne 4 millions de personnes, et provoque 30 000 décès par an.

En réaction au choix de Jean-Marc Ayrault, l’AFD a décidé de ne pas mettre en œuvre en 2014 la semaine nationale de prévention et de sensibilisation au diabète, qui mobilise habituellement les 104 associations pour effecteur plus de 1,5 million de tests de risque. L’association exprime le désarroi des patients, alors que la santé ne figure pas parmi les champs de l’engagement associatif désigné comme Grande cause nationale.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
19.02.2014 à 21h53

« Normal que JMA est choisi le milieu associatif comme grande cause nationale... L'État à fait le choix du patronat, et il devient en effet plus logique de laisser entre autre les ambulances de l'huma Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 8

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... 14

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

ROSP

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre... 18

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter