Botulisme : attention au « fait maison » !

Botulisme : attention au « fait maison » !

18.02.2014
  • 1392741806499190_IMG_123120_HR.jpg

Presque oublié tellement il est rare, le botulisme réapparaît dans les régions rurales. Sur la période 2010-2012, 24 foyers ont été répertoriés par l’Institut national de veille sanitaire (InVS), impliquant 51 personnes. L’origine alimentaire a été mise en cause dans 21 foyers, parmi lesquels 14 ont été identifiés.

Plus que les produits commercialisés, ce sont les préparations familiales et artisanales qui ont été pointées du doigt. Au palmarès des plus dangereuses, figurent des conserves de haricots « faits maison » en Corse. Suite à un repas de famille malencontreux, 7 personnes ont développé un botulisme de type A (le plus sévère). L’un d’eux est décédé d’un arrêt cardiaque quelques heures après l’ingestion du légume contaminé. Ailleurs, dans le Vaucluse, c’est une tapenade artisanale qui a causé l’infection.

Au total, 10 consommateurs ont développé une forme sévère de botulisme de type A. Le système de stérilisation du produit, élaboré dans une entreprise artisanale, était défaillant. D’autres cas, moins sévères ont également été décrits, avec une incidence plus marquée des cas de botulisme dans les départements du centre de la France (Allier, Puy-de-Dôme, Saône, Saône-et-Loire, Haute-Vienne). Selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, qui publié ces données, cette fréquence serait due aux « habitudes alimentaires locales », comme la consommation de produits de charcuterie insuffisamment traités, tels que le jambon cru et séché et autres salaisons.

Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n° 6 - 18 février 2014

Dr Ada Picard
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
19.02.2014 à 16h48

« "botulisme maison"
"verre,souris,pesticides en industrie"
"terre polluée,eau non potable,air vicié,cocotte minute,tsunami,volcanisme et j'en passe"
comme dit un proverbe"tu bouffes,tu bouffes pas ,t Lire la suite

Répondre
 
18.02.2014 à 21h44

« Un patient vu de nuit qui présente des signes évocateurs de botulisme: il a effectivement consommé des conserves familiales de haricots verts chez des amis en Région.
Il refuse obstinément de me do Lire la suite

Répondre
 
18.02.2014 à 21h23

« Je me rappelle d'un patient vu aux Urgences : botulisme attrapé en dégustant une conserve préparée par... sa belle-mère... Il s'en était tiré. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La CNAM généralise une plateforme pour lutter contre le renoncement aux soins

revel

Nicolas Revel, directeur général de la caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a annoncé ce mardi la généralisation à l'ensemble du... 2

Un chirurgien de l'hôpital de Roubaix soupçonné de violences envers des patients et personnels

roubaix

Le conseil départemental de l'Ordre des médecins (CDOM) du Nord a ouvert une enquête hier, lundi, sur un chirurgien de l'hôpital Victor... 1

Des élus bourguignons manifestent pour l'ouverture d'une première année de médecine à Nevers

Une vingtaine d'élus de la Nièvre (Bourgogne-Franche-Comté), dont le président PS du département, Patrice Joly, se sont rassemblés lundi à... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter