Burn out : un « jour noir » le 18 février contre la souffrance des médecins

Burn out : un « jour noir » le 18 février contre la souffrance des médecins

29.01.2014

L’UFML (Union française pour une médecine libre) lance un « jour noir » le 18 février. L’organisation médicale entend ainsi alerter les pouvoirs publics sur la souffrance au travail ressentie par de nombreux médecins libéraux. Une souffrance insuffisamment entendue et reconnue, selon l’UFML.

53% des médecins seraient menacés

Un happening est prévu à Paris, et les médecins sont invités à voiler leur plaque d’un crêpe noir ce jour-là.

Un praticien s’est donné la mort encore tout récemment. « Il est plus que temps d’endiguer cette vague noire, nommer les causes, identifier les responsabilités et agir », déclare l’UFML, qui rappelle qu’en Ile-de-France, le burn out menace 53 % des médecins (d’après l’URML francilienne). En Champagne-Ardenne, ce taux s’élève à 42 % selon un sondage régional.

La rédaction
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
30.01.2014 à 15h35

« Je pense malheureusement que ça n’intéresse personne. Les médecins le savent bien, donc ils essayent de le cacher ou de s'en sortir par eux mêmes. Je pense qu'ils n'attendent plus le soutien qu'ils Lire la suite

Répondre
 
30.01.2014 à 12h40

« Profession: médecin. Je suis en plein burn out, je souffre et ma famille aussi. Il faut se mobiliser pour se faire entendre. »

Répondre
 
31.01.2014 à 11h18

« Courage. Une seule solution (que j'ai appliquée quand j'ai dû aider plusieurs membres de ma famille malades) : la décroissance progressive de l'activité. Finalement, les patients comprennent et se d Lire la suite

Répondre
 
30.01.2014 à 08h06

« Le suicide est toujours un drame terrible pour tous.
j'ai eu à vivre une grande série de suicides dans ma famille native et c'est aussi désastreux qu'une guerre. Les forces de mort l'emportent su Lire la suite

Répondre
 
30.01.2014 à 07h29

« Souffrance, mais pas de tous mes médecins ! Un mandarin de l'AP-HP s'est-il jamais suicidé ? »

Répondre
 
29.01.2014 à 21h00

« Soyons des médecins, et non des gratte-papiers...
Et ça ira beaucoup mieux , au moins en partie ...! »

Répondre
 
30.01.2014 à 21h51

« Réorganisons le trop plein des cabinets menacés. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans un bourg breton, infirmiers, pharmacien, kiné... se mobilisent avec la mairie pour recruter un médecin

Plénée-Jugon

Comme beaucoup de communes françaises, Plénée-Jugon, bourg des Côtes d'Armor de 2 500 âmes, est à la recherche de médecins. La municipalité... 14

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

Un médecin agressé aux urgences de Soissons se fait fracturer une jambe

soissons

Un praticien du centre hospitalier de Soissons a été agressé ce samedi 18 février vers 7 heures aux urgences de l'hôpital, relate le... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter