Le Dr Denis Le Bihan, directeur de Neurospin, reçoit le Prix Louis-Jeantet de médecine 2014

Le Dr Denis Le Bihan, directeur de Neurospin, reçoit le Prix Louis-Jeantet de médecine 2014

23.01.2014

Denis Le Bihan, médecin et physicien français, fondateur et directeur de Neurospin (Saclay), vient de se voir décerner le prix Louis-Jeantet de médecine 2014 pour l’élaboration de l’IRM de diffusion, un prix qu’il partage avec Elena Conti, directrice de biologie cellulaire et structurelle de l’Institut Max-Planck de biochimie à Munich (Allemagne).

Dans le diagnostic des AVC

L’imagerie de diffusion est une nouvelle méthode d’imagerie qui a révolutionné le diagnostic et le traitement des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Le cerveau étant constitué à 80 % de molécules d’eau sans cesse en mouvement, l’IRM magnétique permet d’observer les déplacements moléculaires de faible amplitude et de sonder les structures microscopiques du tissu cérébral. La technique est depuis utilisée dans le monde entier pour diagnostiquer les AVC, mais aussi dans le diagnostic des cancers, qui selon le même raisonnement, font obstacles au mouvement de l’eau. La méthode développée par le Dr Le Bihan a également permis d’établir des cartes tridimensionnelles des connexions neuronales intracérébrales.

Fondation de Neurospin en 2007

Né en 1957, Denis Le Bihan a étudié la médecine et la biologie humaine à l’Université de Paris VI ainsi que la physique à l’université de Paris XI (laboratoire de l’École polytechnique). Il a poursuivi ses recherches à l’étranger notamment au National Institute of Health à Bethesda (États-Unis), et a enseigné à Kyoto (Japon).

En 2007, il a fondé Neurospin, Institut du CEA, qui a pour mission de développer la résonance magnétique à très haut champ magnétique pour l’exploration du cerveau sain et des pathologies cérébrales. Auteur de nombreuses publications, le Dr Le Bihan a acquis une notoriété internationale.

Elena Conti a été récompensé pour sa contribution majeure à la compréhension des mécanismes qui contrôlent la qualité, le transport et la dégradation de l’ARN.

Dr Anne Teyssédou
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter