Restructurations, dialogue social, dépassements : les projets de Martin Hirsch pour l’AP-HP

Restructurations, dialogue social, dépassements : les projets de Martin Hirsch pour l’AP-HP

17.01.2014
  • 1389965509489574_IMG_120417_HR.jpg

Le personnel de l’AP-HP s’est déplacé en nombre, jeudi soir, pour écouter les vœux du nouveau directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Les syndicats étaient aussi de la partie, qui déployaient leurs banderoles devant la salle accueillant la cérémonie.

Martin Hirsch a tracé sa feuille de route. S’il promet de soigner le dialogue social, et de soutenir tout particulièrement les cadres, dont il dit entendre le malaise, ce n’est pas pour renoncer aux restructurations, qui ne sont « pas une décision technique, mais un choix politique ». Décréter un moratoire sur les restructurations hospitalières publiques ? « Ce serait le plus beau cadeau donné à l’hospitalisation privée », ajoute le nouveau patron.

Pas d’arrogance

Le changement de méthode, Martin Hirsch entend le décliner dans les relations que le premier CHU de France entretient avec ses partenaires. « Pas d’arrogance » avec les médecins libéraux, insiste-t-il : « Pour nous adresser leurs patients, les médecins traitants ont besoin de savoir qu’ils seront tenus informés » du déroulement du séjour par leurs confrères hospitaliers.

« Pas de relation de domination » avec les hôpitaux généraux, ajoute Martin Hirsch, favorable au lancement d’un « label AP-HP » garantissant un même accès aux plateaux techniques, que le patient franchisse la porte de la Pitié-Salpêtrière ou celle d’un petit hôpital périphérique.

Les dépassements d’honoraires excessifs dans le collimateur

Aux médecins qui ont une activité libérale, le DG du CHU adresse une mise en garde vigoureuse. « Il n’est pas tolérable que les excès, l’absence du tact et de la mesure, et les fraudes de quelques-uns, nuisent à la respectabilité de l’ensemble de la communauté hospitalière ». « Je ne laisserai pas ternir notre réputation par des comportements irresponsables », a-t-il insisté.

Le directeur général compte mobiliser plusieurs leviers pour redynamiser l’AP-HP en 2014 : la formation, les coopérations, la poursuite de la restructuration des plateaux de biologie, ou encore la publication d’un indicateur sur le taux d’utilisation des blocs opératoires et des plateaux techniques, afin d’établir des comparaisons. Un effort particulier sera apporté au codage et à la facturation. Martin Hirsch promet une vigilance maximale sur les conditions de travail, « responsables d’une grande partie du malaise et de l’absentéisme ».

Un nouveau site Internet sera lancé fin 2014, afin de rendre l’offre de l’AP-HP plus lisible pour le grand public. Le DG compte explorer plus avant la piste du mécénat, tout en développant l’accueil de patients étrangers surfacturés. « Cela ne se fera pas au détriment des ressources que l’on pourra apporter à nos malades. Le rayonnement international de l’AP-HP n’est pas une coquetterie ».

Delphine Chardon
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
19.01.2014 à 09h37

« L'AP-HP c'est d'abord une bureaucratie multi stratifiée obèse qui produit essentiellement de l'effet Joule et qui entrave l'action des dernières équipes efficaces restées en son sein. Pour elle-même Lire la suite

Répondre
 
19.01.2014 à 08h09

« Il ferait mieux de s'attaquer au travail illégal que toutes les directions des hôpitaux avec l'aval des ministres de la santé et couvert par le cnom ont permis de mettre en place depuis 1994 ! »

Répondre
 
17.01.2014 à 21h24

« Encore une leçon de la gauche caviar ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plan maladies rares : les associations en appellent aux présidentiables Abonné

accroche evenement

À moins de 2 mois des présidentielles et à 3 mois et demi des législatives, les 210 associations et acteurs de la recherche, rassemblés dans... Commenter

Deux avenants sur l'avantage maternité et la télémédecine soumis à signatureLes « négos » reprennent, la FMF songe à partir Abonné

revel

L'assurance-maladie et les syndicats tenteront de s'accorder, mercredi, sur deux avenants relatifs à l'avantage supplémentaire maternité et... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter